Yod qncf, dw, hfgsd, hgv

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (325 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les réseaux sociaux qui font peur

Cette émotion peut s'entendre. Les professionnels de l’accueil se mobilisent au quotidien pour redonner de la réalité à la notion de lien social.Ensemble, ils travaillent à recréer de la chaleur humaine, à matérialiser des échanges sociaux entre ceux qui accueillent et ceux qui souhaitent s’installer sur un nouveau territoire. Quand onsouhaite rematérialiser, la dématérialisation fait donc peur. C’est naturel.

La rupture des liens sociaux a-t-elle attendu l’avènement d’internet ?

Je crois que lorsqu’on se focalise surFacebook comme risque de désincarnation des liens, on se trompe de combat.

La rupture du lien n’a pas attendu l’événement d’Internet. Je considère que c’est la société « de l’information » quiest responsable de cette rupture. Je m’explique :

De passage dans le Cantal il y a quelques semaines, je découvrais ce qu’était un cantou. Cet espace si spécifique aux Burons et autres fermescantaliennes qui, autour d’une vaste cheminée, permettait à tous d’échanger, de partager, de discuter (1). Ici, comme dans de très nombreuses régions françaises, la tradition orale, autour dela veillée permettait à chacun, certes d’apprendre, mais surtout de participer, de contribuer pour s’approprier un savoir qui devenait sien.

L’avènement des médias, on le sait, a substituéun poste de radio puis un petit écran aux échanges. Il a surtout modifié en profondeur le rôle de l’émetteur et du récepteur dans les communications sociales.

D’un statut de récepteuractif – j’écoute, j’interviens, j’échange, avant de m’approprier – on est passé à celui du récepteur obligatoirement passif : comment donner son opinion à Laurence Ferrari ? Comment échangerlorsque la vérité tombe du ciel ?

On le comprendra, si les liens se sont brisés, ce n’est pas à Internet qu’on le doit. Cet écran de plus n’est pas responsable de tous les maux… loin de là...
tracking img