A ne pas prendre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1117 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Thématique: Drogues et dépendance.

Problématique: Comment l'auteur et le cinéaste traduisent t'ils la décadence de leurs personnages ?

Introduction:
Des montagnes de l'Himalaya ou des terrasses des HLMs, dans des caves humides ou des chambres sombres, dans des décors, fermé ou ouvert, toujours aussi extrême, ils se rassemblent. De tout milieu sociaux-culturel, et pourtant se ressemblant,ils s'assemblent pour mieux, planer, voyager s'extraire de la réalité sans dérangement.
Partagé entre plaisir et conscience du danger, lucidité et déchéance ... Ils sombrent lentement mais surement. Ces vie en marge de la société on été fort bien illustré par le film, Requiem for a dream, de Darren Aronofsky et le récit autobiographique, Flash ou le grand voyage de Charles Duchaussois, quej'ai choisis pour ce thème, Drogues et dépendance.

Ainsi,
comment l'auteur et le cinéaste traduisent t'ils la décadence de leurs personnages ?

Les œuvres

Flash ou le grand voyage
En juin 1940, Charles Duchaussois perd son œil gauche suite a un bombardement allemand, rejeté et surnommé le borgne pendant toute sa scolarité, il ne s'intègre pas. On lui interdit l'obtention du permisde conduire à cause de son handicap, roule sans permis et fini par se plaire a être hors-la-lois, rejeté. Il vagabonde un peu partout en France et en Europe durant quelque années.

Un jour, en juin 1968 un amis lui propose de le rejoindre au Moyen orient. Il part en vagabond ayant juste une tenue de gala au fond de son sac et un peu d'argent , intéressé, il goute à la drogue, le hachisch, dontil en fait la récolte au Liban, avant de partir en Turquie, à Istanbul où il fait connaissance avec la communauté hippie, au fil de ses rencontres va continué son chemin, traverse la Turquie, l'Irak, le Koweït, l'Afghanistan, le Pakistan, et l'Inde avant d'arrivé au Népal . De Katmandou, il reviendra in extremis, a moitié mort, complètement camé dans l'avion du retour en France en janvier1970.
Durant son voyage il aura travaillé un peu partout, dans une discothèque au Koweït, a Bollywood comme figurant, il fut même médecin de campagne dans les montagnes du Népal, l'Himalaya. Mais il aura surtout gouté a toute les drogues qu'il puisse trouver dans la communauté hippie d'orient, hachish , héroïne, opium, LSD l’auteur passe par toutes les étapes, aucune drogue n’est épargné, illes goute toute et en est même a se shooté toute les heures sur la fin .

Ce livre est devenu une référence qui illustre parfaitement, le mouvement hippie des années 60, leur voyage, leur quête d'émancipation ...
Une autobiographie, écrit très simplement a la première personne, accessible a tous.
C'est un roman d'aventure, Tragique, lyrique, épique, je ne serai donner leregistre exacte

Requiem for a dream

Analyses des œuvres:

Analyse de l'extrait littéraire:

Le texte est écrit à la première personne et en discours narratif dans sa plus grande partie, on y trouve aussi quelques passages descriptifs.
On trouve dans cet extrait les différents éléments de la nature qui l'entourent:
la faune et la flore : « les grenouilles géantes, whippoorwill, lesfeuilles...de l'aune et du peuplier, animaux très sauvages, le renard, le skunks, le lapin, les champs et les bois, fleurs, silure-chat ... »
les éléments non vivants : « la rive pierreuse de l'étang, le ciel nuageux et le vent, l'eau, le lac, ces petites vagues, le vent, la tempête, le vent souffle... »
le bruit : «  le chant du whippoorwill, le vent ... mugit dans les bois, invitent de leursnotes »

les mots « vent », « nuit », « bois » reviennent régulièrement.

Figure de styles:
« Ces petites vagues que le vent du soir soulève sont aussi étrangères à la tempête que la surface polie comme un miroir. » (comparaison)
« les feuilles...me fait presque perdre la respiration » (hyperbole)
« Ce sont les veilleurs de la Nature » (métonymie)
« La sympathie avec les feuilles agitées...
tracking img