H,, hgb

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1691 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA COMPOSITION

PREMIERE ETAPE : LE BROUILLON (30 mn)

1. Analyse du sujet

- Recopier le sujet au brouillon, pour être sûr de l’avoir bien lu ;

- Entourer les termes importants, y compris, lorsque vous le jugez utile, les conjonctions et autres petits mots (ou, et, dans, face, contre…), qui parfois, donnent leur sens au sujet et permettent de mieux envisager la problématique).➢ Ex : La France dans la guerre.

Il est nécessaire de bien saisir les nuances dans le choix des termes du sujet :

➢ Ex : Les Français dans la guerre : ce n’est pas La France dans la guerre.

- Il faut aussi chercher et justifier les limites du sujet ; elles peuvent être :

• spatiales en géographie notamment. Evaluez si le sujet implique uneinterrogation à plusieurs échelles (mondiale, nationale, régionale, locale …)

• temporelles : exposez brièvement la signification des limites temporelles dans le cadre du sujet. Pensez aussi à exposer le contexte général de la période.

- Tout ce travail d’analyse sur le sujet doit permettre de comprendre l’intérêt du sujet (posez-vous toujours la question : Pourquoi me demande-t-on de parlerde cela ? En quoi est-ce important, d’un point de vue historique ou géographique, de parler du sujet ?)

- Ainsi, vous pourrez définir une première problématique, provisoire.

2. Inventaire des connaissances nécessaires

- Astuce pour ceux qui sont perdus : recopier les grands titres (sans perdre trop de temps) du plan de la leçon – ou de la fiche de révision- correspondante ausujet, et barrer tout ce qui ne vous semble pas utile au traitement du sujet : de cette manière, vous éviterez de tomber dans le piège de l’élève qui connaît « trop bien » sa leçon : le HORS-SUJET. Vous pouvez aussi, à ce moment précis, jeter sur le brouillon diverses idées en rapport avec le sujet, celles qui vous viennent tout de suite à l’esprit.

- Ne vous perdez pas dans le détail desconnaissances nécessaires : ne recopiez que les idées principales et notez les exemples qui les illustreront.

- Grâce à ce travail, vous avez pu éliminer l’inutile, sélectionner l’essentiel, voir si votre problématique valait le coup, et l’avoir corrigée si besoin. Désormais, elle doit donc être définitive.

3. Réfléchir au plan

a. la problématique

Une fois que votre problématiqueest définie, vous savez de quoi vous allez parler, donc plus de hors-sujet possible. Vous organisez ensuite les idées que vous allez développer. Cette organisation doit se faire de manière logique (selon les différents types de plan), en fonction de la problématique (et non l’inverse : il est incohérent de faire le plan avant la problématique, puisque le plan répond à la question, et que vous nepouvez pas connaître la réponse avant d’avoir formulé la question).

b. le plan

Le plan idéal est un plan en trois parties :
- quatre, c’est que vous n’avez pas assez synthétisé (ou que vous faites du hors sujet)
- deux, c’est que vous avez oublié quelque chose (sauf s’il s’agit d’un plan dialectique ou contradictoire, sur le modèle thèse/antithèse)

4 types de plan sontpossibles :
- Le plan chronologique pour les sujets invitant à montrer une évolution définis par deux dates. Il s’agit de montrer les principales étapes et dégager les ruptures. Les parties y sont délimitées par des dates charnières
Ex le déroulement de la Deuxième Guerre mondiale en Europe de 1939 à 1945 PBQ : L’Europe principal théâtre de la guerre 1. 1939-1942 l’expansion nazie 1942-1945 2.les victoires des Alliés
- Le plan thématique : organiser les connaissances autour de quelques grands thèmes et mettre en valeur les liens logiques entre les parties.
Ex : Les villes et l’industrie à l’âge industriel : PBQ Modification de l’espace urbain et de la société par l’industrialisation 1. L’accélération de l’urbanisation, 2. Un nouvel urbanisme 3. Une société urbaine...
tracking img