L'affaire seznec

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2681 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'affaire Seznec

L'affaire Seznec est connue pour être l'un des plus grande erreur judiciaire du XX° siècle. Guillaume Seznec est accusé d'avoir assasiné Pierre Quémeneur le 25 Mai 1923.
Sans aucunes preuves réelles et sans aucunes traces du corps de Pierre Quémeneur, la justice condamne Seznec à la perpétuité au bagne.
L'inspecteur Bonny adjoint du commissaire Vidal s'intéresse plutôt auxéléments à charge qu'il fouille, amplifie, et oublie les vérifications élémentaires qui pourraient innocenter l'accusé.
On peut alors se demander dans quelles conditions a été jugé Seznec et quels sont les faits qui mènent à penser que l'affaire Seznec est une erreur judiciaire.

Associés depuis plusieurs mois, les deux hommes roulent vers la capitale pour y négocier un contrat de vented’automobiles américaines qui promet d’être juteux. C’est l’époque des grands trafics de l’après-guerre et Quemeneur se propose de racheter ces voitures un peu partout en Bretagne pour les revendre à prix d’or aux Soviétiques – on disait alors les Soviets – qui en manquent cruellement. La France regorge de Cadillac. Une conséquence de la guerre. Elle s’est engagée à racheter tout le matériel que l’U.S. Armyn’aurait pas rembarqué à l’issue du conflit. C’est ainsi qu’elle s’est retrouvée avec un stock impressionnant de belles américaines.

Le voyage vers Paris vire au cauchemar. Connaissant pannes sur pannes, la voiture est à l’agonie. A Houdan, Quemeneur décide de prendre le train pour ne pas manquer son rendez-vous Parisien. C’est devant la gare de cette ville que les deux hommes seront vuensemble pour la dernière fois. Officiellement, on ne reverra jamais Quemeneur. Ni vivant, ni mort.

Guillaume Seznec rentre donc seul à Morlaix. Une enquête concernant la disparition du Conseiller Général du Finistère est ouverte. On la confie au commissaire Vidal et à son adjoint Bonny. Il faut trouver un coupable et vite ! Immédiatement suspecté, Seznec ne tarde pas à représenter l’assassin idéal.Malgré l’absence de cadavre, de preuves, de mobile et d’aveu, il sera inculpé pour assassinat et faux en écritures.

I -Du crime au procès

Pierre Quemeneur est né en 1877 à Commana (Finistère), près de Landivisiau, dans une famille de paysans.
La vente de la ferme familiale lui permet d'acquérir un commerce.
En 1914, il est élu conseiller municipal à Commana. Son commercemarche bien mais est loin d'être florissant. La guerre l'enrichit.
Avec les bénéfices, il fait construire sa propriété de Landerneau. Il acquiert également le domaine de Traou-Nez, sur les bords du Trieux, en Plourivo (Côtes-du-Nord à l'époque). C'est une magnifique propriété boisée de 90 hectares. Il en confie l'exploitation à son frère Louis. Il y va rarement.
En 1919, il est élu Conseiller généraldu Finistère. Il espère un siège de député aux élections de 1924.
1922. Il rencontre Guillaume Seznec. Les deux hommes sympathisent et font des affaires ensemble.
En 1923, Pierre Quemeneur est un notable, aimable, bon vivant. Il réside dans sa maison de Landerneau, avec sa soeur Jenny. Toutefois, le fisc le poursuit pour bénéfices de guerre et lui réclame beaucoup d'argent. Mais cela, tout lemonde l'ignore...

Maître Pouliquen

Beau frère de Pierre Quemeneur, Jean Pouliquen est notaire à Pont-L'Abbé.
Le Conseiller l'a aidé à acquérir son étude en lui prêtant la somme de 160 000 Francs.
Avant de partir, Pierre Quemeneur lui demande de rembourser une partie de sa dette : qu'il lui adresse un chèque de 60 000 F, poste restante, dans un bureau de poste parisien.
Pierre Quemeneurassassiné, c'est lui (son épouse, soeur du Conseiller) qui hérite; dans le cas d'une simple disparition, il lui faudrait attendre 30 ans. Il le sait bien, il est du métier !
Durant l'enquête et le procès, il est un ardent accusateur de Guillaume Seznec.
Récemment, les meilleurs spécialistes ont examiné avec les techniques les plus modernes les faux documents attribués à l'époque à Guillaume...
tracking img