L'annee 1917

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1328 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans le contexte de la Première Guerre Mondiale, l’année 1917 constitue une année charnière. En effet, de nombreux événements vont contribuer à rendre cette année de guerre plus particulière. Nous allons donc voir en quoi on peut la nommer « l’année trouble ». 1917 est l’année au cours de laquelle la Première Guerre Mondiale aurait pu prendre un autre tour, peut-être même finir : elle dure déjàdepuis trois ans. Surtout, 1917 succède à l’année de Verdun, 1916, où Allemagne et France se sont épuisées sans remporter davantage. En 1917, plusieurs pays approchent du point critique, où tout devient possible, la capitulation, la paix blanche. Cette « année trouble » est le tournant de la guerre, que ce soit du côté occidental ou du côté russe, de plus ceux qui se battent cette année-là seretrouveront quelques années plus tard.

L’entrée d’un nouveau pays en guerre va marquer un tournant dans cette guerre : en effet, en 1917, les Etats-Unis entrent en guerre, en faveur de la Triple Entente. La balance pourrait alors pencher pour l’Ouest, car les USA seraient un allié de taille à la France et la Grande-Bretagne qui contiennent avec difficulté la poussée allemande. Mais l’entrée enguerre des Etats-Unis n’est pas d’une utilité immédiate comme on aurait pu l’espérer pour la Triple-Entente car en effet la France est défaite : échec de l’offensive du Général Nivelle au Chemin des Dames en avril face à l’Allemagne alors qu’elle sortait victorieuse de Verdun grâce au moteur. La France est alors effondrée. Cependant, l’Allemagne, même si victorieuse, n’est pas dans un meilleur état :en effet avec la perte de 240000 hommes en 1916 à Verdun, elle a perdu de sa puissance. Ainsi l’état du front occidental, d’un côté ou de l’autre, n’est pas exceptionnel. Cela aura donc d’importantes répercussions notamment sur l’état psychologique des troupes.
L'année 1917 marque la crise morale de la guerre. Elle est celle de la lassitude car le conflit paraît interminable. Les armées, àl’avant, sont quasiment toutes touchées par une indisciplinarité grandissante. Les mutineries commencent en France à la suite de la défaite du Chemin des Dames. On a recensé du 20 mai au 10 juin 1917 230 mutineries, soit 30000 à 40000 hommes. S’ensuivent alors des mesures de répression comme les conseils de guerres qui ont prononcé 432 condamnations et procédé à 42 exécutions « pour l’exemple ». Legénéral Pétain permettra finalement un retour à l’ordre en améliorant le système de permissions des soldats, en améliorant tant que possible leurs conditions de vie et en renonçant désormais aux attaques folles et bien souvent inutiles. Mais l’agitation gagne les autres pays : durant l’été 1917, une vague d’agitation se propage dans la flotte allemande, vivement réprimée. À l’automne 1917, le désastremilitaire de Caporetto en Italie se fait suivre de nombreuses et importantes désertions. Sur le front de l’Est, on assiste même parfois à des scènes de fraternisation entre soldats russes et allemands, pourtant ennemis. Enfin, à l’arrière, la guerre commence à se faire longue et dure également : de nombreuses grèves ont lieu et ayant pour principales causes l’hiver rigoureux 1916-1917, la pénurie,l’inflation excessive rendant la vie trop chère (tickets de rationnement) et les mauvaises conditions de travails pour les salariés des usines de guerre (pas de garantie contre les risques). De plus, la maltraitance de certains civils par des militaires (viols, vols, pillages, destructions de villages…) ainsi que le bourrage de crâne et le contrôle postal opéré contribuent à ce « ras-le-bol » massif.Les femmes étant majoritaires à l’arrière, ce sont-elles qui se portent le plus volontiers au devant des manifestations. Ainsi on voit naître en 1917 une certaine poussée pacifiste : Charles Ier, empereur d’Autriche-Hongrie, tente de sonder les Alliés sur les conditions de paix. En juillet 1917, la majorité du Reichstag allemand vote une motion réclamant une paix sans annexions ni...
tracking img