L'assurance auto

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1400 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Assurance auto

Le marché de l’assurance de l’auto

Le marché économique

L’auto représente 40% des cotisations des risques IARD (particuliers et professionnels) poids lourds, 2 roues, VTM. Soit 17 milliards d’€ en 2009.
Mais marché saturé. En 2009 – 0,9% de réduction, en 2010 -1.

Le parc auto

Pour l’ensemble du parc auto, immatriculation augmente de 11%.Croissance infléchie car plus de prime à la casse.
2 grandes catégories : 4 roues et 2 roues motorisées.

• Pour les 4 roues au 1er janvier 2010 :
➢ 37 millions de véhicules, au moins 60% en diesel
➢ Les particuliers (berline, pas utilitaire)= 31 millions
➢ 5,7 millions de véhicules utilitaires légers
➢ 628 000 de + 3,5 tonnes.
➢ Age moyen 8,2 ans.

• Pour les 2 roues(-500 cm3) : 3,5 millions
➢ 2 millions de motocyclettes (+ 80 cm3) diminution des cyclo moins puissants
➢ 34% des scooters vendus en région parisienne
➢ Age moyen 6 ans

Les acteurs principaux

Les assureurs traditionnels : ceux qui ont un réseau d’agents et de courtiers (AXA, GAN, ALLIANZ)
Les MSI (mutuelles sans intermédiaires) les mutuelles niortaises (macif, matmut)Les bancassureurs, de plus en plus présents
Les ventes directes : par téléphone, mailing et internet

Les assureurs traditionnels représentent 45% de la totalité des cotisations.
Les MSI représentent 36%.
Les bancassureurs 8%
Les ventes directes 4% dont 2% pour internet

Les MSI arrivent à conserver leur portefeuille et évoluent sur le 2 roues car règles de souscription assez stricte(limite en fonction de l’âge, véhicules 4 roues déjà assuré)

Les assureurs traditionnels perdent du marché, ils améliorent les garanties.

Les bancassureurs utilisent un marché plus important avec le réseau bancaire. Pas de coût supplémentaire au niveau de l’implantation. Lorsqu’on achète un véhicule : crédit. Le banquier peut placer l’assurance en même temps que le financement auto.
Le problèmede la bancassurance est la formation du vendeur.

Les leadeurs :
AXA 10% du marché (1%)
MACIF 9% (-1,9%)
GAN 7%
MAAF et MAIF 6%
Allianz 6%
GMF 5%
GENERALI 5%
MATMUT MMA
ACM 3%
PACIFICA

Distribution

Les canaux traditionnels

Stratégie multi canal, réseau d’agents, courtiers, directe, par internet. Les différents réseaux se cannibalisent. Il existe aussi un réseausalarié.

Les nouvelles formes de distribution

Carrefour, Auchan (carma).

Les constructeurs auto : se heurtent à une loi. L’offre qui fonctionne c’est la personne qui propose le crédit ou une plateforme qui a les coordonnées du client. Ex : Citroën et Renault se sont alliés à une mutuelle.

➢ Internet :

2 profils : le prix (jeune, 30 ans, garanties de base, la moto)
Avantd’aller voir l’intermédiaire, les clients se renseignent sur le net.
Développement des comparateurs sur internet.
De plus en plus de nouveaux outils : géolocalisation
Le trafic sur les sites d’assurances a augmenté de 24% par rapport à 2008.

Souscription en ligne auto en UK représente 50%.
A ma guise (développé par Groupama)

o Offre low cost

2 profils : le prix (jeune, 30 ans,garanties de base, la moto)
Avant d’aller voir l’intermédiaire, les clients se renseignent sur le net.
Développement des comparateurs sur internet.
De plus en plus de nouveaux outils : géolocalisation
Le trafic sur les sites d’assurances a augmenté de 24% par rapport à 2008.

Souscription en ligne auto en UK représente 50%.
o Développement des nouvelles technologies

Amaguiz (développé parGroupama) sous tarification, drainer la clientèle, la saturer, la fidéliser. Cependant,
NEXX assurance, la MAAF propose des tarifications en ligne mais pas réseau exclusif
Comparateurs en ligne (assurland et le lynx)

o L’enjeu de la distribution d’internet

Jouent sur le prix, la rapidité, pas de contrainte d’horaire, temps, protection du conso

Les produits

Les garanties...
tracking img