L'automne du patriarche - gabriel garcia marquez

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5232 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Morgan PASCO
3A2 groupe B
Spécialisation Amérique Latine

Fiche de lecture
L’Automne du Patriarche,
par Gabriel Garcia Marquez

L’Automne du patriarche est une œuvre littéraire : un roman divisé en six chapitres relativement égaux – tant dans leur longueur que dans la chronologie du récit, les thèmes évoqués, ou le style narratif – et publié en 1975. Ecrit par l’auteur Gabriel GarciaMarquez, ce roman a confirmé lors de sa parution le succès critique et commercial de l’écrivain obtenu lors de Cent Ans de Solitude.
Lauréat du prix Nobel de littérature en 1982 « pour « ses romans et ses nouvelles, dans lesquels le fantastique et le réalisme sont combinés dans un univers à l'imagination très riche, reflétant la vie d'un continent et ses conflits. », Gabriel Garcia est né le 6 Mars1928 à Aracataca dans un petit village des Caraïbes Colombiennes.
Fils d'un télégraphiste, Gabriel Eligio Garcia, et d'une jeune fille de la bourgeoisie locale, Luisa Santiaga Marquez, il fut véritablement élevé par ses grands-parents maternels. Son grand-père, Nicola Marquez Iguaran, un ancien colonel, était son compagnon et confident qui lui raconta comment, lui qui était libéral, librepenseur et anticlérical, s’était battu, les armes à la main, contre les gouvernements conservateurs. La grand-mère, Tranquilina Iguaran Cotes, femme nerveuse et visionnaire, entrait la nuit dans sa chambre et le terrorisait par ses histoires de revenants. Il est fort à penser que ceux-ci jouèrent un rôle prédominant dans le développement imaginaire de Marquez. De plus, la maison et son ambianceconstituèrent le cadre de nombre de ses nouvelles et romans.
De cette naissance modeste, et d’avoir bénéficié d’études financées par le gouvernement colombien lui sont restées des convictions sociales profondes. Très ancré à gauche, il milita activement en faveur du castrisme et appuya la candidature du MAS au Venezuela. Aujourd’hui écrivain majeur, respecté, médiatique et populaire pour la bonne humeurde son style, ses récits pittoresques et l'extrême fécondité de son imagination créatrice, on lui reproche parfois d’écraser de sa notoriété d’autres talents colombiens.
Considéré comme le prêtre du réalisme magique en transcendant la notion traditionnelle du réalisme magique par l’intervention du fantastique (sans toutefois l’avoir initié, l’expression remontant à 1925 sous la plume du critiqueallemand Franz Roh), il convoque, dans ses romans et nouvelles à la verve truculente, les grands tableaux de l'histoire sud-américaine vus par le prisme de la fable, du folklore et des mythes populaires latino-américains. Márquez se situe toujours à la croisée des genres littéraires, et l’Automne du Patriarche semble ne pas échapper à cette règle. Le réalisme magique , c'est-à-dire la saisie d’uneréalité avérée à travers la peinture quotidienne de populations latino-américaines ou caribéennes pour en révéler toute la substance fabuleuse, irrationnelle parfois étirée jusqu’au rang de mythe, est ici moins caractéristique que dans les Cent Jours de Solitude, L’Automne du Patriarche se classant a priori plus volontiers dans la catégorie des Romans de Dictateur (novelas de Dictador).
Trèsprécise, sa prose brise la narration linéaire, privilégie l'anecdote baroque et essaime les références historiques dans un univers constitué de lieux ou de figures rarement identifiés. Dans l’automne du Patriarche, « le vieux général qui a entre 107 et 232 ans » gouverne « quelque part en Amérique latine ».
Cette superposition de l'érudition à l'imagination et du rationnel au fantastique permet debrouiller les pistes d'une lecture romanesque univoque. Emplies d'un souffle épique enjoué et ironique, ses fictions dénoncent inégalités sociales et compromissions morales, fruits de luttes acharnées de pouvoir ou d'intérêt et principales causes du malheur des plus faibles, acculés à connaître les rouages d'un destin tragique. Au passage, l'auteur fustige certains des maux qui gangrènent une...
tracking img