L'europe des etats

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1512 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’EUROPE DES ETATS

❖ L’unité de l'Europe est une unité de civilisation, une unité de civilisation façonnée par l’histoire.
❖ Mais sa diversité est grande et son morcellement politique aussi
❖ Depuis les années 89-91 on assiste à une véritable recomposition de l’espace européen : les frontières ont changé
⇨ L'Europe de la seconde moitié duXXème siècle jusqu'en 1989 présentait une géographie stable, figée dans une opposition idéologique Est-Ouest, avec ses conceptions politiques, sociales et économiques différentes, avec ses territoires et une organisation différenciée des espaces.
⇨ Depuis la chute du mur de Berlin, s'ouvre une période de recompositions où les nationalismes s'exacerbent en conflits ouverts dans lesBalkans et le Caucase. Le nombre d'États-Nations a considérablement augmenté et la guerre a donc à nouveau frappé l'Europe.

I. LA DIVERSITE ET LE MORCELLEMENT DE L’EUROPE

1°) La diversité culturelle

a) Diversité linguistique

Etude de carte

⇨ L’Europe est une mosaïque de peuples et de langues :
⇨ Les ensembleslinguistiques dominants, germanique, roman et slave, sont divisés entre eux, et d’autres langues témoignent de peuplements anciens (carélien, estonien, basque) et non indo-européens* (hongrois, turc).

b) Diversité religieuse

Etude de carte
⇨ Si le christianisme domine en Europe, ses divisions entre orthodoxes, catholiques et protestants ont étéplus souvent source de conflits que d'union.
▪ Eglise d’Occident et Eglise d’Orient :
← Catholicisme et orthodoxie
← Shisme de 1054
▪ La Réforme et la Contre-Réforme au XVIème siècle
← Catholicisme et Protestantisme
← Protestantisme lui-même subdiviséentre différentes Eglises
⇨ D'autres religions ont été importées, en relation avec des invasions ou avec l'immigration : c'est le cas de l'Islam.
⇨ La philosophie bouddhiste a séduit de nombreux européens
⇨ Les sectes se multiplient, aux activités plus ou moins clandestines et répréhensibles
⇨ L’athéisme a largement progressé :l’Europe est devenue le continent où il est le plus représenté en proportion de la population totale

2°) La nation, base des divisions européennes entre états

a) Sentiment national et nations

⇨ Avec quarante cinq États, l'Europe est le continent politiquement le plus morcelé de la planète
⇨ A l'origine de ces divisions, on trouve lesnations. [l'idée de nation s'est forgée lentement, depuis le Moyen Âge, pour s'affirmer pendant la Révolution française et l'Empire et s'imposer dans la deuxième moitié du XIXème siècle]
⇨ Le terme « nation » n'a pas le même sens pour tous :
1. Pour certains, il suffit qu'une population soit liée par une langue, une histoire et une culture communes pour former unenation.
2. Pour d'autres, il faut une communauté ethnique soudée par le sentiment d'appartenir à un seul et même peuple.
3. Pour d'autres encore il faut superposer aux caractères hérités une réelle et profonde volonté de construire un avenir commun

b) États et États-nations

⇨ Un État est un ensemble de structures politiquespermanentes exerçant sa souveraineté sur un territoire déterminé et organisant la vie collective de la population qui y réside.
⇨ L’Etat-Nation est sa forme la plus élaborée, typique de l’Europe. Il existe lorsque l'histoire a réuni des peuples sur un même territoire et qu'une langue et une culture communes ont fini par leur donner le sentiment d'appartenir à un seul pays....
tracking img