L'homme peut-il oublier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1475 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’homme « ne peut apprendre à oublier », et il reste « accroché au passé ». L’oubli lui est donc impossible, lui qui ne peut même pas apprendre à oublier. Au lieu de cela, il vit continuellement en liaison avec le passé, comme accroché à lui et ne pouvant s’en décrocher. Le passé est la « chaîne » de l’homme, chaîne dont il ne peut se défaire, qui le suit sans cesse inexorablement, quoi qu’ilfasse. Le terme de « chaîne », terme ici négatif, peut s’entendre en deux sens soulignant l’implacabilité du passé. En effet, le passé est la chaîne de l’homme dans le sens où elle est un poids qui pèse sur lui et l’afflige, mais aussi une chaîne dans le sens où elle consiste en une suite de faits succincts mis bouts à bouts qui représentent le passé de l’individu, son tracé de vie dont il ne peut sedéfaire et qui demeure toujours présent à sa pensée.

« L’instant est là, en un éclair ; en un éclair il n’est plus là. Avant lui : rien ; après lui : rien. Pourtant il revient, comme un fantôme, troubler la paix d’un instant ultérieur. » Nietzsche souligne ici la rapidité de l’instant qui est insaisissable, qui échappe sans cesse. L’instant présent échappe sans cesse, est fugitif. Cependant,seul existe réellement l’instant présent, cette dimension étant la seule temporalité dans laquelle l’homme a une appréhension immédiate de la réalité. En effet, avant l’instant présent et après lui, il n’y a rien. Pour l’homme, il n’y a en réalité de vie qu’au présent, que dans l’instant. En d’autres termes, du passé, du présent et du futur, seul le présent existe réellement pour nous, le passé etle futur étant des abstractions pernicieuses. En effet, qu’est-ce que le passé ? Le passé n’est qu’un instant qui s’est transformé en spectre, en abstraction fantomatique et qui revient hanter la vitalité d’un instant présent. Le passé est un instant mort qui revient hanter l’instant présent. En ce sens, le passé est la somme des instants morts qui subsistent comme des spectres, comme des fantômeset viennent « troubler la paix d’un instant ultérieur », d’un instant présent. Ici, Nietzsche souligne implicitement que la paix ne se peut trouver qu’au sein de l’instant présent. Aussi, le passé possède une valeur purement négative. Il est ce qui trouble la paix de l’homme, ce qui empêche l’homme d’être heureux, un véritable fardeau. Et si l’on pousse l’analyse, l’on se rend compte qu’en cesens le passé est ce qui travaille à couper l’homme du présent, de l’instant, qui travaille à le couper donc de la seule dimension où réside une vie active et libre. Vivant dans le passé qui s’impose à lui, l’homme s’émancipe du présent et n’y a plus accès. Dès lors, il vit continuellement en arrière de lui-même, emprisonné dans une abstraction spectrale qui le fait souffrir. L’abstraction le coupede la seule véritable réalité qu’est l’instant présent.

« Sans cesse une feuille se détache du rouleau du temps, elle voltige au loin et revient en voltigeant vers l’homme : elle lui tombe du ciel d’un seul coup. L’homme dit alors : « je me souviens » et il envie la bête qui oublie aussitôt et qui voit réellement chaque instant mourir, s’enfoncer dans le brouillard et la nuit et s’éteindre àjamais. » Nietzsche utilise une autre métaphore pour définir ce qu’est le passé. Après la métaphore du fantôme, il utilise ici la métaphore du rouleau du temps. Les instants sont dans cette métaphore comparés à des feuilles d’un rouleau qui se détachent sans cesse avec rapidité, à mesure que les instants se succèdent, s’évanouissent. Et ces feuilles voltigent au loin et reviennent un jour versl’homme, comme autant d’instants passés qui s’apparentent à des souvenirs. C’est ainsi que tout instant reviendra sous la forme du passé hanter l’instant présent de l’homme, en un cycle continuel. Nietzsche écrit que le passé « tombe du ciel d’un seul coup », c’est à dire sans logique, brutalement. Or cette idée est discutable, étant donné qu’il existe sans doute des enchaînements dotés d’une...
tracking img