L'image de la femme dans la publicité de 1960 à nos jours

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1397 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les femmes-objets dans la publicité : analyse d’un stéréotype

Sommaire :

Introduction : Les médias et la femme.

1. Les différentes représentations de la femme de 1960 à nos jours
A. De la ménagère à la femme libre et indépendante (1960 à 1980)
B. De 1990 à nos jours, la femme en recherche d’équilibre

2. Le pouvoir sombre de lapublicité
A. Stratégie publicitaire : Pourquoi et comment la femme est-elle utilisée dans la publicité ?
B. L’exploitation excessive du corps de la femme.

3. Conséquences du stéréotype femme-objet sur la population
A. Les relations stéréotype femme-homme dans la publicité
B. Les droits de la femme : quelques dates

Conclusion
Fiche notion
Quelques datesIntroduction

Les médias jouent un rôle important dans notre façon de percevoir le monde qui nous entoure.
La publicité est l’art d’exercer une action psychologique sur le publique pour l’inciter à consommer.

Pour faire passer leurs messages, les publicistes utilisent très souvent des stéréotypes. Quand les stéréotypes sont constamment répétés, ils finissent parfois par êtreinconsciemment intégrés par le spectateur.
Ainsi, l’image de la femme dans la publicité est très souvent poncif, on la représente avec des critères de beauté quasiment hors norme. En effet, les photos publicitaires sont retravaillées, les défauts sont masqués pour finir sur une sorte de poupée « Barbie », femme plastique, parfaite. Constamment représentée dans les médias, cette femme idéale, n’a de cessede rappeler aux femmes « normales », leurs imperfections. Un sentiment de frustration que ressentent les femmes et qui sont plus facilement influencées par les publicités.

1. Les différentes représentations de la femme de 1960 à 2000

A. De la ménagère à la femme libre et indépendante (1960 à 1980)

La femme au foyer n’est pas seulement un fait social. La ménagère est présente dans lapublicité, qui prend appui sur cet aspect de la femme. Le stéréotype de la femme ménagère est alors omniprésent.
Les années 1950-1960 voient apparaître toutes sortes de nouveaux appareils ménagers, dont les « robots Moulinex ». Le monde affiche la femme ménagère dans toutes ses publicités. « Pour elle un monde, pour lui de bons petits plats » car, « Moulinex libère la femme ». Le monde montre lafemme ménagère s’émerveiller devant tous les nouveaux appareils ménagers commercialisés.
Plus tard, un nouveau changement ce fait, la femme qui était avant le sujet de la consommation, en devient aussi l’objet. La femme, objet de consommation à toujours existée, mais ce rôle était réservé aux prostituées et aux « demi-mondaines ». Au fur et à mesure, la satisfaction sexuelle devient un facteurd’équilibre des familles et cela entraîne une sorte de satisfaction réciproque, car : c’est parce qu’on reconnaît aux femmes un droit à la sexualité qu’on leur propose de devenir séductrices.
Finalement, on se met à vendre son image et non plus l’objet qu’elle est destinée à promouvoir : une image modelée par la publicité.

Dans les années 1970, avec la libération des droits de la femme, son statut decible a bien évolué dans la publicité. Elle se veut plus indépendante et s’émancipe sur différents plans : par exemple l’autonomie professionnelle, la liberté sexuelle : les femmes revendiquent le droit de disposer librement de leur corps.
L’évolution de la femme cible se fait vers 1968, un nouveau souffle socioculturel qui influe la société est apporté.
En effet, la femme acquiertprogressivement un grand nombre de responsabilité ce qui brise l’image de la femme au foyer ainsi que l’image de la femme « ménagère ». Les publicitaires ne peuvent plus cibler la femme de la même manière dans leurs affiches. Or, ils profitent de cette libération de la femme pour diffuser des publicités ciblant la lingerie, telle que « DIM », mais aussi des produits cosmétiques, des accessoires ou...
tracking img