L'influence de la presse en inde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2400 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’influence de la presse

Une presse déséquilibrée
Bien que représentant un pays émergeant, l’Inde subit aujourd’hui de lourdes difficultés économiques et sociales. Dans la plupart des pays du monde, la population attend des médias qu’ils relatent les faits important du pays afin de se sentir concerné et d’amener à des agissements commun. La presse indienne ne suit pas le même créneau etpréfèrent diffuser en « Une » des titres sur leurs concours de beauté où les dernières tendances diététique alors que la malnutrition persiste et que le chômage augmente. Les journaux ont, par objectifs d’harmonie sociale, une obsession sur des futilités. Ils présentent dans leurs titres la puissance de Mac Donald’s dans leur pays, de la présence des grandes marques de prêt à porter dans leurs défilés demode, des dernières modes de régimes… La révolution automobile dès 1991 au moment de la libéralisation du secteur à pousser les médias à présenter les dernières nouvelles de leur émergence. L’Inde veut refléter à travers sa presse l’image d’un pays émergent et engagé dans une politique économique à dimension mondiale. Seulement dans cette idée, les médias indiens s’aveuglent des problèmes quitouchent leur pays et ne diffusent que la partie haute de l’iceberg.
L’Inde démontre aujourd’hui de réelle interrogation quant à leur mode de fonctionnement. On compte près de 45 millions de tonnes de céréales stockées et une sous alimentation qui touche encore la population. Un paradoxe qui intéresse encore trop peu de journaliste.
Pendant près de 10 ans l’Inde est marqué par des suicidesd’agriculteur. Abattues par la pauvreté et criblés de dettes, ces paysans ont donné fin à leur vies. Entre 1996 et 2000 on compte plus de 2200 suicides mais à cette époque aucun journaliste ne s’est senti concerné pour relater ces faits. L’augmentation de la production de coton dès 2002 à fait légèrement baissé cette tendance mais la presse indienne a jugé cette information secondaire.
Ce démantèlementde l’information est aussi appuyé par la mainmise des grandes firmes du pays. Comme le dénonce Ben Bagdikian dans the Media Monopoly, le puissant contrôle des entreprises sur les médias fait de la presse un commerce et encourage ainsi aux différents journaux de viser le retour sur investissement.
Dans un objectif de rentabilité, les grands journaux l’ont bien compris et multiplient alors lesspécialistes de la mode et de la jet-set. Des rubriques financières s’élargissent alors que près de 2% de la population détient des actions. En contre partie, et par soucis financier, les rédacteurs en chef incitent les reporters « éducation » à étendre leur domaine sur d’autre sujet jugeant leur intérêt secondaire. De plus rare sont les journalistes à temps plein sur les problèmes liés au chômage, àla pauvreté, aux logements… Cette tendance à l’éloignement des sujets controversés ne mène pas les indiens urbains à se poser des questions sur les problèmes ruraux. Le grand Times of India exerce un leadership sur les titres en anglais et domine largement ceux en hindi et marathi. Ce quotidien affichant en « Une » les concours de beauté, pousse les autres quotidiens à suivre ce même type dediffusion de l’actualité en concentrant la presse dans un carcan médiatique. Aujourd’hui peu de journaliste s’attaquent aux problèmes d’ordres ruraux. Privilégiant ces informations non représentatives du pays, la presse s’attache parfois à quelques anecdotes en évitant de faire un lien politique par crainte d’être critiqué. Le journalisme indiens s’éloignent des valeurs données dans les années 40par Mahatma Gandhi, Jawaharlal Nehru et d’autres combattants de la liberté qui ont tenté d’initié leurs semblables à la préoccupation des difficultés que subit leur pays. Critiqués et souvent dénoncés, ils ont publiés leurs propres journaux, sans compromis, en s’attaquant aux faits d’autres envergures de l’Inde.

L’influence de la presse au service de l’émancipation
Une enquête réalisée...
tracking img