L'invitation au voyage - charles baudelaire.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (793 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
L’invitation au voyage – Charles Baudelaire.

Introduction :

Ce texte est tiré de l’œuvre principale de Baudelaire, « les Fleurs du Mal », et plus particulièrement de la partie la plusdéveloppée du recueil : « Spleen et Idéel » (85 textes). Ce recueil est basé avant tout sur l’antinomie Spleen/Idéal, l’un s’opposant à l’autre, mais ne pouvant exister sans l’autre. Baudelaire (1821-1867)publie les « Fleurs du Mal » en 1857. Le recueil fera scandale et certains poèmes seront censurés. Fruit de douze années de travail, il trace un voyage explorant la misère de l’homme. Le thème du« voyage » y est souvent traité, lié à celui de « beauté ».

I ) Une vision.

A ) Une vision ayant une unité dans le poème.

- Cette vision est très structurée et représente une unité. Elle correspondau poème lui-même.
- La structure (le mètre) reste stable : on a trois strophes fixes de huit vers avec un refrain (distique) interposé, où alternent les vers de 5 et de 7 syllabes. Ces mètresimpairs créent un rythme irrégulier, propre au rêve et à l’évasion.
- La vision est structurée par thème récurrent : le rêve et le sommeil. Du « songe » de la strophe 1, on évolue vers « la chambre » puis« dormir ».
- De plus, le poème est encadré par « songe » et « s’endort ».
- Le refrain incantatoire renforce cette liaison « songe-sommeil » (« calme et volupté ») et berce la rêverie.

B )Un voyage d’images.

L’évolution et le mouvement apparaissent en fait dans la succession de trois tableaux successifs :

1 ) Première strophe : Le pays.

- Il s’agit d’un pays indéfini, quine prend sens qu’avec la femme (« le pays qui te ressemble »). Cette liaison entre le pays et la femme est renforcée par le glissement du paysage à la femme, autour du mot « charme » : « soleilsmouillés », « charme », « yeux ».
- Aux qualificatifs « mouillés » et « brouillés » répondent les « larmes ». – Au « soleil » répond « brillant ».

2 ) Deuxième strophe : La chambre.

-...
tracking img