L'orient pour voltaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (307 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’ORIENT POUR VOLTAIRE

Voltaire est un écrivain qui forme, au dix-huitième siècle, le point de vue sur l’Orient, l’Islam et les turcs. Il assure la possibilité de faireconnaître l’Orient. L’Orientalisme est sous un voile de l’ignorance. En occident, on pense que l’Orient est sous les préjugés, les injustices et les méchancetés.

Dansson seul roman « Candide », on trouve á la fois l’image de l’Islam et du turc et l’Orient.

Pour Voltaire, les turcs sont un peuple poli qui fait le commerce desesclaves, qui exécute les têtes de ses vizirs, qui nomme ceux qui ne sont pas musulmans comme les chiens et les giaours. Dans « Candide » de Voltaire, le derviche qui se considèrecomme le meilleur philosophe n’interroge pas les notions comme la bonneté, la méchanceté, la vertu, la liberté. Il présume que le padischah qui est le seul souverain sait tout etil se soumet au padischah. Il n’est pas une personne libre et autonome. C’est pour ça que la raison européenne est supérieure.

Le derviche qui symbolise les scientisteset les savants turcs est créé pour corriger la thèse qui défend que « l’oriental ne peut pas développer l’idée. La raison de l’oriental n’est pas libre. » Dans la figure dederviche dans le roman, on décrit, pour les orientaux, les particularités comme la soumission, le silence, l’obéissance au pouvoir absolu.

Voltaire décrit une imaged’un turc qui s’en tient á travailler et produire dans son jardin et qui se distancie des affaires de l’Etat. Ce turc modeste fait ces déterminations : «  travailler nous écarte detrois grands manques : l’ennui, les habitudes mauvaises et la pauvreté. ». Candide qui s’influence de ces paroles savantes les considère comme la clé d’embellir la vie.
tracking img