L'urss de staline.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (350 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’URSS devient un Etat totalitaire sous Staline à partir de la fin des années trente.


A partir de 1927-1928, Staline a éliminé son rival Trotski, il contrôle désormais seul le particommuniste. Il dirige le pays en dictateur et le parti communiste devient le seul parti politique. Rapidement s’instaure un culte de la personnalité : le peuple doit pratiquer un ensemble de gestes rituelscomme si Staline était une divinité (document 2). De plus, tous les moyens de propagande sont sollicités : les affiches, la radio, le cinéma, les journaux, la poésie, la sculpture et la peinture... Le butest de faire adhérer au régime toute la population.


D’autre part, Staline entreprend de grandes réalisations sur le plan économique dont la collectivisation de l’agriculture en 1929 (document3). Les paysans ont été obligés de se regrouper en kolkhozes et de mettre en commun leur matériel, leur terre... Cette réforme qui transforme les villages en grosses exploitations collectives est trèsmal acceptée par les paysans car elle est imposée. Comme l’indique le document 3, tous les opposants ont été exécutés ou déportés au Goulag. Les conséquences agricoles sont catastrophiques (famines).De plus, d’autres réalisations ont eu lieu dans le domaine industriel, par le biais de plans quinquennaux, avec de grandes nationalisations des industries (lourdes).


A partir de 1934-35, ladictature de Staline se renforce. En effet, tous les opposants au régime sont déportés dans les camps de travaux forcés (Goulag) (document 3). Des milliers de soviétiques servent de main d’oeuvregratuite sur les grands chantiers. De plus, Staline en 1936-38 organise de grands procès à Moscou qui lui permettent d’éliminer tous les vieux camarades bolcheviks du parti (document 1). Accusés de trahisonet de complot, ils sont forcés de reconnaître des crimes totalement imaginaires puis exécutés. Enfin, tous ceux qui osent critiquer le régime sont arrêtés par une police politique (le NKVD) toute...
tracking img