Économie

Pages: 9 (2195 mots) Publié le: 14 février 2012
CHAPITRE 1 : Les fondements du libéralisme

2 principes :
respecter « l'ordre naturel » : l'état ne doit pas intervenir dans l'économie. Concept se retrousse chez tous : les Physiocrates, classiques ou néoclassiques.
Les comportements individuels s'agrègent harmonieusement : chaque individu, en recherchant son intérêt personnel, œuvre (sans le vouloir) pour l’intérêt général.
Leslibéraux sont des utilitaristes : maximisation de l'utilité individuelle = satisfaction.

I- Les premiers libéraux : les physiocrates français et les classiques britanniques

1- L'école Physiocrates

La physiocratie ne dure que quelques années en France au XVIII siècle.
Elle regroupe que quelques personnes dont son chef de fil : François Quesnay (1694-1774) et quelques nobles etecclésiastiques.
Pour les physiocrates, libéraux hostiles aux interventions de l’État, le véritable enrichissement n'est pas monétaire mais agricole (opposés aux mercantilistes).
Objectif de la vie n'est pas l’enrichissement mais le bonheur
pour atteindre ce bonheur → vie naturelle au champ= augmentation des richesses agricoles.
Les physiocrates considèrent que l'activité manufacturièreest stérile car elle transforme les richesses (produits) mais n'en crée pas.
2 problèmes : la définition de richesse se limite au produit agricole. Seule l'activité agricole est productive.
Méprise se comprend par l’époque : essentiellement agricole.
Quesnay procède à la première tentative de comptabilité nationale dans son Tableau économique (1758). il y représente la circulation desflux réels et monétaires.
Les physiocrates considèrent 3 classes d'agents économiques : - La classe des agriculteurs : classe productive
- La classe des propriétaires fonciers
- la classe urbaine nommée « classe stérile ».
Les physiocrates sont a l'origine de 3 avancées considérables de la théorie économique :

- Ce sont lespremiers libéraux.
- Ils ont prôné l'enrichissement matériel et non monétaires.
- Ils ont créé le premier circuit économique.

2- Les classiques britanniques

La révolution industrielle au XVIIIe siècle donne naissance à un nouveau courant de pensée : pensée économique moderne.
L'école Classique : 1776 à 1848
- 1776 : « Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations », AdamSMITH
- 1848 : John Stuart Mill « Principes d'économie politique »

a- Le fondateur de l'économie libérale : Adam SMITH

Adam Smith (1723-1790) est aussi un philosophe : il considère que l'Homme est un être social qui veut se rendre sympathique auprès des autres et que ses comportements soient approuvés par ses proches. Pas besoin d’État Fort et autoritaire.

Smith fondateur dulibéralisme moderne : la véritable richesse n'est pas l'or mais le produit que l'on peut consommer.

La richesse provient donc de la production matérielle.

L’œuvre de Smith sera e déterminer les moyens d’accroître cette production afin d'enrichir la nation.

Le premier moyen d'augmenter la production : diviser le travail (célèbre exemple de la manufacture dépingle)
- Smith montre que la division dutravail est le facteur principal de l'accroissement de la productivité.
Le deuxième moyen d'enrichir la nation : en laissant les individus s'enrichir tous seul.
- c'est la notion de « main invisible ».- pour s'enrichir les individu doivent produire, créer des industries et donc embaucher.
Pour s'enrichir, il faut se procurer les produits aux meilleurs prix. Aussi bien sur le marché intérieurque sur le marché extérieur. Smith préconise donc le libre échange : qui mènera à la spécialisation de chaque nation.

Le rôle de l’État se limite à 3 fonctions (2 régaliennes et 1 tutélaire) :
- Protéger la nation contre les autres nations (armée)
- Protéger les individus contre l'injustice et l'oppression (justice et police).
- S'occuper des travaux d'infrastructures nécessaires pour...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Économie
  • Economie
  • Economie
  • economie
  • Economie
  • Economie
  • economie
  • Economie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !