Épistémologie

3969 mots 16 pages
L'épistémologie : étude de l'histoire et du dvpt des sciences. S'intéresse et se désigne comme la science des sciences. Prq une science est une science?

Il y a 30 ans, en 1974 : création de la discipline science des info et de la com°, elle regroupe alors formation au journalisme, spécialiste de la bibliothèque et de la com°. Il s'agissait de rpd à des professionnelles. Il a fallu nouer des réseaux professionnels ds lequel les étudiants vont s'insérer (pub, journaliste, com° publique, documentation...).

Toute discipline inscrit à l'université doit produire de la recherche, des connaissances, ici sur l'info et les médias et sur les mvt socio-culturels autour de la com°.

Cette discipline se dvp à partir de plusieurs logiques: se construire une légitimité, emprunter aux autres les outils et les méthodes tout en montrant son originalité, élaborer des connaissances tout en formant à des métiers.

La dernière science inscrite à l'université est la cognition (cognitivismes), comment on acquiert de la connaissance?

Les 3 questions d'une démarche épistémologique :
La notion de connaissance nous semble UNE et évidente, mais dès qu'on s'interroge elle éclate, se diversifie, se multiplie en notions innombrables, chacune posant une nouvelle question. Elle devient de plus en plus énigmatique, est t-elle un reflet des choses, est-ce une construction de l'esprit, un dévoilement, une traduction, quel est la nature de ce que nous traduisons en représentations, en notion, en idée ou en théorie? Saisissons-nous le réel ou seulement sa représentation.

Toute connaissance comporte nécessairement une compétence (= une aptitude à produire des connaissances), une activité cognitive s'effectuant en fonction de ses connaissances, et un savoir résultant de ses activités.

Les aptitudes cognitives humaines ne peuvent s'épanouir qu'au sein d'une culture qui a produit, conservé, transmit un langage, une logique, un capital de savoir, mais également des critères de vérité.

en relation

  • Épistémologie
    4531 mots | 19 pages
  • Epistémologie
    4639 mots | 19 pages
  • Epistemologie
    4764 mots | 20 pages
  • Epistémologie
    4659 mots | 19 pages
  • Epistémologie
    989 mots | 4 pages
  • Epistemologie
    319 mots | 2 pages
  • Epistémologie
    1151 mots | 5 pages
  • épistémologie
    988 mots | 4 pages
  • Epistémologie
    23569 mots | 95 pages
  • Epistemologie
    1408 mots | 6 pages