Évaluation du risque chimique des peintures. comment réduire ces risques ?

Pages: 8 (1825 mots) Publié le: 4 août 2010
INTRODUCTION

Une peinture classique est composée de résines,solvants, pigments, charges et additifs. La toxicité spécifique des peintures en phase solvant est surtout liée à la présence de fortes quantités de solvants organiques, responsables essentiellement d'une neurotoxicité centrale et périphérique, de dermatoses et de toxicité hépato-rénale. En outre,en raison de leur inflammabilité etde leur explosivité,des mesures de prévention et de protection s'imposent lors de leur stockage et de leur manipulation. Enfin, leur écotoxicité implique un traitement spécifique des résidus et déchets.

Dans les peintures en phase aqueuse, l'eau remplace les solvants organiques. Cependant, il persiste une certaine quantité de solvants organiques, en général des alcools et des dérivés des éthersde glycol. Leur neurotoxicité est nettement moindre,les peintures aqueuses sont plus souvent à l'origine d'irritations ou de sensibilisation cutanéo-muqueuse. Cependant, c'est la présence d'éthers de glycol qui constitue le risque principal de ces peintures,en raison de leur hématotoxicité à long terme, et de leur toxicité pour la reproduction.

Une étude toxicologique des différentscomposants des peintures nous a conduits à proposer un cahier des charges destiné à guider le choix d'une peinture vers la sélection de la formulation la moins toxique possible, tout en respectant bien entendu les impératifs techniques.

Un diagramme présente une conduite à tenir face à une peinture, pour connaître les risques qu'elle présente.
CAHIER DES CHARGES POUR LE CHOIX D'UNE PEINTURE

1.Peinture en phase aqueuse :

Dans le bâtiment d'abord, puis dans l'industrie ensuite, les peintures en phase aqueuse remplacent de plus en plus souvent les peintures solvants. Cette substitution ne s'opère pas sans inconvénients,car les propriétés des peintures à l'eau posent des problèmes techniques. Malgré ces difficultés techniques,les peintures en phase aqueuse présentent de nombreux avantagesdont les industriels prennent conscience.

Quelques inconvénients techniques:

* différences de viscosité par rapport aux peintures solvants
* nécessité d'un stockage et d'une utilisation à température contrôlée
* maintien d'un niveau haut constant et agitation dans les réservoirs d'alimentation
* risque de rouille instantanée sur support ferreux
* nettoyage dumatériel dès l'arrêt de l'application sous peine d'être obligé d'avoir recours aux solvants...

Quelques avantages:

* toxicité moindre pour les utilisateurs
* allégement des mesures de prévention collective (cabines de peintures...)
* avantage économique :
o réduction de la consommation de solvants et diluants
o réduction du risque incendie (et donc des primesd'assurances)
o simplification du stockage
o simplification de l'étiquetage....
o réglementation moins stricte

L'adoption de peintures à l'eau nécessite donc une certaine adaptation de la part des utilisateurs, mais de plus en plus les fabricants développent de nouvelles formulations permettant d'améliorer les propriétés des peintures àl'eau.

Finalement,sauf lorsque cela est techniquement irréalisable,nous proposons l'adoption d'une peinture en phase aqueuse lors de l'acquisition d'une nouvelle peinture, ainsi que le remplacement des peintures solvants encore utilisées, par ces mêmes peintures à l'eau.

2. Peintures hydrodiluables :

Parmi les peintures à l'eau, on distingue deux types : les peintures hydrosolubles et les peintureshydrodiluables. Dans les peintures hydrosolubles les résines sont en solution dans l'eau,alors que dans les peintures hydrodiluables les résines sont des particules en dispersion dans l'eau. Or, la composition des peintures à l'eau varie en fonction de ces caractéristiques.

La présence de quantités plus importantes de solvants organiques ainsi que la présence d'amines aliphatiquesdans les peintures...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Comment réduire les risques des maladies nutritionnelles
  • Evaluation quantitative du risque d’inflammabilité d’une substance chimique
  • Comment reduire les risques liés a l'investissement
  • Risque chimique
  • Risque chimique
  • risque chimique
  • EVALUATION DES RISQUES
  • Evaluation des risques

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !