12. Les sources des droits subjectifs dissertation

Pages: 10 (2446 mots) Publié le: 14 juillet 2014
La finance islamique

En Islam il est de notoriété que l’intérét ,l’usure (riba en arabe) est prohibé tant par le
coran que par les hadiths.
L’islam a du créer l’obligation morale de n’utiliser l’argent qu’a des fins de
production, pour soi et pour le bien de la communauté
Cela à emmener les économistes contemporains à se pencher sur un système financier
qui respecterait ces percepts pourun meilleur confort du croyant
Les arguments
« O les croyants! Craignez Allah; et renoncez au reliquat de l'intérêt usuraire, si vous
êtes croyants. Et si vous ne le faites pas, alors recevez l'annonce d'une guerre de la part
d'Allah et de Son messager. Et si vous vous repentez, vous aurez vos capitaux. Vous ne
léserez personne, et vous ne serez point lésés.» (Coran, Sourate ALBAKARA, versets278 et
279)
« Ceux qui mangent (pratiquent) de l'intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du
Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce
qu'ils disent: "Le commerce est tout à fait comme l'intérêt". Alors qu'Allah a rendu licite le
commerce, et illicite l'intérêt. » (Coran, Sourate ALBAKARA, verset 275)
Evitez les sept (péchés) destructeurs:le polythéisme, la magie, le meurtre qu'Allah a
interdit sauf à bon droit, l'usurpation des biens de l'orphelin, le fait de "manger" de l'intérêt
(akl oul ribâ), la fuite du front au jour du djihad et la fausse accusation (de fornication) des
femmes vertueuses, chastes et croyantes." (Mouslim)
Les savants musulmans ont déduit que le croyant musulman ne devait donc pas prêter
son argent àintérêt, ni même avoir recours au prêt à intérêt.
Devant l'apparition des nouvelles pratiques bancaires, au cours du XXe siècle, les
savants musulmans se sont interrogés sur la question. En 1965, une commission de juristes
musulmans venus de 36 pays s'est réunie en Egypte, à al-Azhar, afin de statuer sur la question
de l'intérêt. Ils confirmèrent unanimement cette prohibition.
Des avisparticuliers (fatwa) ont cependant été énoncés par certains savants,
dont Youssouf al-Qaradâwî, qui autorise les musulmans vivant en occident, et qui ne peuvent
bénéficier de prêts sans intérêt, à avoir recours au prêt à intérêt dans l'unique but d'acheter un
bien indispensable, de première nécessité.
Il faut cependant rappeler que cet avis n'est pas partagé par la grande majorité des
savantscontemporains, qui proposent plutôt aux musulmans d'avoir recours à la location, au
lieu de l'achat. Ainsi les premières banques islamiques ont fait leurs difficiles premiers pas au
Pakistan et Egypte.
Aujourd’hui, les banques islamiques opèrent dans près de 80 pays avec 200
institutions qui gèrent entre 200 à 500 Milliards de $.
Alors que les économies traditionnelles sont encore plongées dans unegrave crise et
qu’une partie de la pensée économique classique est remise en question, la finance
alternative, et en particulier la finance islamique, est une belle opportunité qui peut
contribuer à la reprise économique.
A travers cette dissertation, j’essaie à clarifier le fonctionnement du système bancaire
islamique ainsi que les obstacles qui limitent son émergence, dans un premier chapitre.Le deuxième chapitre sera consacré au cas du Maroc qui n’autorise pas l’existence des
banques islamiques mais permet la commercialisation des produits, inspirés du mode du
financement islamique, par les banques classiques

Jamal ECH-CHOUITER 1
C.N.E. 93.91792246

La finance islamique

Chapitre I : Principes et fonctionnement de la finance islamique
1/-Les techniques du systèmebancaire islamique:
Le produit Mousharaka
Le produit Mourabaha
Le produit Moudharaba
Le produit Ijara
Le produit Salam
Le produit Al Istisnaâ
2/ - Les secteurs d’intervention
3/ - Les problématiques
Chapitre II: ouverture du marché marocain sur les produits islamiques
1/ - Cadre réglementaire et organisationnel
2/ - Présentation des produits alternatifs au Maroc
3/ - Modifications...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les sources des droits subjectifs
  • Dissertation : la jurisprudence, source du droit
  • Dissertation: les pgd sont-ils des sources de droit?
  • Dissertation : la jurisprudence est-elle source de droit?
  • Dissertation
  • dissertation: jurisprudence est-elle source du droit?
  • dissertation des sources interprétatives de la règle de droit
  • Dissertation la jurisprudence comme source de droit

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !