2 Princesse De Cl Ves

2900 mots 12 pages
Entre raison et sentiments : héroïne classique

I- Les 1ères impressions
Culpabilité, compassion, désespoir, dilemme, un choix raison ou passion, détresse, moraliste (comment arriver au bonheur).
II- Les grilles
Genre
C’est l’explicit du roman « La Princesse de Clèves » de Mme de la Fayette
Discours
Narratif : On raconte, ici, le dénouement du roman. Ce sont des paroles rapportées du roman (discours indirect).
Registre
Tragique : Le personnage est tiraillé entre l’amour (illégitime) et la raison, c’est un dilemme insoluble (elle est contrainte à des choix nécessairement douloureux). Les protagonistes essayent de lutter contre cette fatalité : la passion. On remarque que la Princesse de Clèves cède à la raison contrairement au Duc de Nemours qui suit sa passion.
Pathétique (pathein « souffrir ») : On remarque un peu de pathétique dans cet excipit de roman, avec le champ lexical de la souffrance, de la mort : « sa maladie » (l.4) « expire la douleur » (l.31) « accablé de douleur » (l.35), « mort » (l.9). Par exemple ligne 30 et 31. Il fait éprouver au lecteur de la pitié pour les personnages
Epique : On retrouve dans ce texte des héros surhumains confrontés à des obstacles colossaux. Cette guerre inégale entre la raison et la passion montre que la princesse de Clèves force la raison alors que le Duc choisit la passion. Le Duc de Nemours est présenté ici comme une menace pour la princesse ; en effet c’est lui qui est la source de son combat intense, extrême. Mme de la Fayette utilise des procédés d’exagération ; « un assez grand combat » (l.7), « fortement » (l.10) « considérablement » (l.12), les superlatifs : « la plus naturelle, la plus fondée » ( l.37). On peut aussi souligner le lexique de la guerre, de la lutte « combat » (l.7), « se défendre » (l.8). On retrouve aussi un débat interne (dans le cœur de la Princesse) et externe (entre cette amour du duc de Nemours et elle).

Sensations Les tentations sont plus fortes dès lors que le regard de la princesse

en relation

  • Une charogne
    1476 mots | 6 pages
  • Le roman à la premiere personne
    2004 mots | 9 pages
  • Andromaque de Racine
    64009 mots | 257 pages
  • LE THEME DE L EAU DANS LA VIE ET DANS L OEUVRE DE MAUPASSANT
    25254 mots | 102 pages
  • Les homophones
    8692 mots | 35 pages
  • Tout tous toute
    7165 mots | 29 pages
  • D 72
    105798 mots | 424 pages
  • M12500
    32095 mots | 129 pages
  • 0796379
    48624 mots | 195 pages
  • Loeuvredumarquis00sadeuoft
    102547 mots | 411 pages