537eee39a4777

Pages: 4 (794 mots) Publié le: 12 novembre 2015
2ème partie :
LES ECHANGES CELLULAIRES
Entre la cellule et le milieu extérieur ou entre deux cellules voisines, il existe
constamment des échanges de matières (comme l’eau et les substancesdissoutes) à travers la
membrane hémiperméable de ces cellules. Ici on étudiera surtout l’échange d’eau par le
phénomène d’osmose. Ceci en faisant intervenir un organite qui est la vacuole.
Notion à connaître:
Vacuole : c’est un organite cellulaire qui sert de réservoir d’eau et de substance
dissoutes. C’est elle qui règle l’entrés d’eau dans la Cellule.
Echange d’eau : c’est l’échange de molécule d’eauentre la vacuole et le milieu
extérieure ou entre deux cellule voisines à travers un membrane considérer comme
hémiperméable.
Osmose : c’est le phénomène qui règle les échanges des molécules d’eau d’unmilieu
moins concentré (Hypotonique) vers un milieu plus concentré (Hypertonique).
Pression Osmotique : c’est la Pression que l’eau exerce sur la membrane qui sépare
deux milieux de concentrationsdifférentes. Elle peut être faible (solution Hypotonique) ou
élever (solution Hypertonique). Et c’est cette pression qui détermine le sens de passage de
l’eau.
Force de succion d’une cellule : c’est larésultante de deux pressions à effets opposés
qui sont la pression Osmotique du suc vacuolaire et la Pression membranaire (exercé par la
membrane squelettique).

A- MESURE DE LA VALEUR DE LA FORCE DESUCCION D’UNE CELLULE
VEGETALE
Dans cette première partie, on va démontrer l’existence de la Force de succion de la cellule
végétale et mesurer la valeur de cette force. La force, on l’a apprisprécédemment qu’elle
serait la résultante de deux pression à effet opposer qui sont la pression osmotique de la
vacuole et la pression membranaire (du membrane squelettique).
I– Matériels et Méthodes :
1-Matériels :
On aurait besoin de racines de carottes, de solution de saccharose, d’un réfractomètre, et des
verreries (tube à essaie, bêcher,..).
2- Méthodes : Méthodes refractométrique
Principe : On...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !