8 Ferti Maraichage 5 12 2012

1644 mots 7 pages
Fertilisation en
Maraîchage Bio

P

our le maraîchage en agriculture biologique, système de production dynamique en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’apport de matières organiques en quantités se justifie encore plus que pour les autres cultures : besoin important en nutriments et peu de restitution par les cultures, perte de l’humus du sol de par la répétition du travail de sol, la solarisation, l’irrigation…, et parfois dégradation de la structure par le passage des engins.

Maintenir la teneur du sol en matières organiques
Il est essentiel d’adapter la stratégie d’apport des matières organiques aux caractéristiques des sols.
 our les sols correctement pourvus en
P
matières organiques, et minéralisant peu, il suffit d’effectuer des corrections en éléments fertilisants pour simplement prévenir les besoins des cultures et garder l’équilibre du sol. Pour cela l’utilisation des engrais organiques peut être suffisante. Des apports ponctuels tous les 2 ou 3 ans de compost sont toutefois souvent nécessaires pour maintenir et entretenir le taux de matières organiques stable du sol.

MATIÈRES ORGANIQUES fiche N°8

Sur les sols faiblement pourvus en matières organiques avec des problèmes de structure et de rendement, ou des sols qui ont tendance à digérer rapidement la matière organique, il est nécessaire d’apporter régulièrement un amendement organique adapté pour redresser le taux de matière organique (dose de redressement) et ensuite régulièrement pour entretenir ce taux (dose d’entretien). fiche n° 3 « Adapter les apports organiques au sol »

Nourrir le sol avant l’implantation des cultures ...

L

es apports de matières organiques plus riches, à objectif d’apport d’éléments fertilisants seront réalisés soit en grosse quantité au printemps pour les sols à fort pouvoir stockant, soit avant chaque semis/plantation pour les sols stockant peu et les produits à minéralisation très rapide comme le guano.
... Mais pas trop ! Des doses excessives de matières organiques

en relation

  • Raport anuel
    31236 mots | 125 pages