Abbaye de villers la ville

Pages: 14 (3328 mots) Publié le: 1 mars 2013
L’abbaye de Villers-la-Ville
Présentation générale

Introduction
Les ruines de l’abbaye de Villers-la-Ville sont l’un des monuments les plus visités en Belgique et ce depuis bientôt deux siècles. Elles reflètent d’ailleurs tous les styles architecturaux connus dans les environs. L’atmosphère sépulcrale et végétale qui s’en dégage permet aux visiteurs de faire d’agréables découvertes à traversles murs de l’ancienne communauté cistercienne.
Ce travail a pour objectifs de rassembler des informations pertinentes afin de mieux connaitre les occupants mais aussi les bâtiments. Dans un premier temps, je commencerai par un historique de l’abbaye suivit d’un historique des ruines. Ensuite, je développerai les grandes idées de l’ordre cistercien. Je terminerai par une description desdifférents bâtiments composants l’abbaye.

Histoire de l’abbaye
L’abbaye de Villers-la-Ville ou Villers-en-Brabant fut fondée en 1146 suite au don de terres du seigneur Gauthier de Marbais et de sa mère Judith et l’impulsion de Saint Bernard. Un groupe de religieux, composé de douze moines et de cinq convers[1] avec à leur tête l’abbé Laurent[2], quittent Clairvaux pour la région de la Thyle.
Ilss’installent dans un premier temps près d’une source appelée fontaine de Goddiarch. (Villers I). Cependant les débuts furent difficiles : la médiocrité du sol, l’absence d’eau en suffisance et les conditions climatiques sont autant de facteurs qui ont fait fléchir la volonté des moines de s’installer dans la région[3].
La visite de Saint Bernard les incite à aller s’implanter non loin de là, plus basdans la vallée afin de trouver des terres plus favorables[4]. C’est sous l’abbatiat de Charles (1197-1209), que les travaux de construction de la nouvelle abbaye commencèrent (Villers II). Ce nouveau site présentait différents avantages : une vallée suffisamment retirée, de l’eau en abondance et des matériaux de construction à portée de main[5]. Ces différents facteurs permettent au domaineecclésiastique de s’étoffer et de grandir pour atteindre environ une dizaine de milliers d’hectares, répartis entre Anvers et Namur[6].
Durant le XIIIe siècle, le monastère est intégralement reconstruit marquant ainsi son apogée spirituelle et temporelle (Villers III)[7]. L’abbaye de Villers-la-Ville est la 48e construction ecclésiastique depuis que Saint Bernard prend la direction de l’abbaye deClairvaux. Elle est également devenue vers 1250, l’une des abbayes les plus influentes de l’ordre cistercien au sein du duché de Brabant et du diocèse de Liège[8]. Malgré l’éclat du monastère, des crises internes apparaissent dés la fin du Moyen Age allant jusqu’à provoquer la fuite à neuf reprises des moines à cause de l’insécurité des lieux.
Toutefois, le XVIIIe siècle se révèle être un second âged’or pour l’abbaye. C’est durant cette période que les bâtiments médiévaux sont réaménagés dans le style classique. Cependant, cette période prospère ne dure pas : l’abbaye se retrouve dans une situation financière catastrophique à cause des abus de pouvoir de l’Etat autrichien[9]. Et finalement, c’est le 13 décembre 1796 que l’administration révolutionnaire française décide de supprimer l’abbaye. Les51 moines encore présent doivent alors abandonner définitivement les bâtiments de la communauté religieuse. Le domaine fut finalement mis en vente en tant que « bien national » à des propriétaires privés. Il fut divinisé en trois lots afin d’être plus facilement vendu : les bâtiments monastiques, les étangs et moulins et enfin la ferme et les champs[10].
Désormais, plus rien ne pouvaits’opposer à la vente et la destruction des bâtiments de l’abbaye. C’est ainsi que début l’histoire des ruines de l’abbaye de Villers-la-Ville[11].
L’abbaye de Villers-la-Ville est devenue au fil du temps la propriété de l’état belge. Les ruines ont été classées comme site et monument historique par arrêté royal en 1972 et figurent sur la liste du Patrimoine majeur de Wallonie, établie en 1992....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • ville du nord et villes du sud
  • Comment rimbaud percoit il la ville dans son poeme '' villes''
  • Enum rer les fonctions de la ville et montrer leurs impacts sur la structure de quelques villes
  • Une abbaye cistercienne
  • Les villes
  • Villes
  • Villes
  • Abbaye de theleme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !