Abbaye de villers la ville

3328 mots 14 pages
L’abbaye de Villers-la-Ville
Présentation générale

Introduction
Les ruines de l’abbaye de Villers-la-Ville sont l’un des monuments les plus visités en Belgique et ce depuis bientôt deux siècles. Elles reflètent d’ailleurs tous les styles architecturaux connus dans les environs. L’atmosphère sépulcrale et végétale qui s’en dégage permet aux visiteurs de faire d’agréables découvertes à travers les murs de l’ancienne communauté cistercienne.
Ce travail a pour objectifs de rassembler des informations pertinentes afin de mieux connaitre les occupants mais aussi les bâtiments. Dans un premier temps, je commencerai par un historique de l’abbaye suivit d’un historique des ruines. Ensuite, je développerai les grandes idées de l’ordre cistercien. Je terminerai par une description des différents bâtiments composants l’abbaye.

Histoire de l’abbaye
L’abbaye de Villers-la-Ville ou Villers-en-Brabant fut fondée en 1146 suite au don de terres du seigneur Gauthier de Marbais et de sa mère Judith et l’impulsion de Saint Bernard. Un groupe de religieux, composé de douze moines et de cinq convers[1] avec à leur tête l’abbé Laurent[2], quittent Clairvaux pour la région de la Thyle.
Ils s’installent dans un premier temps près d’une source appelée fontaine de Goddiarch. (Villers I). Cependant les débuts furent difficiles : la médiocrité du sol, l’absence d’eau en suffisance et les conditions climatiques sont autant de facteurs qui ont fait fléchir la volonté des moines de s’installer dans la région[3].
La visite de Saint Bernard les incite à aller s’implanter non loin de là, plus bas dans la vallée afin de trouver des terres plus favorables[4]. C’est sous l’abbatiat de Charles (1197-1209), que les travaux de construction de la nouvelle abbaye commencèrent (Villers II). Ce nouveau site présentait différents avantages : une vallée suffisamment retirée, de l’eau en abondance et des matériaux de construction à portée de main[5]. Ces différents facteurs permettent au domaine

en relation

  • Les grandes crises et les villes au moyen-age
    437 mots | 2 pages
  • Cours chrétienté 2nde
    1016 mots | 5 pages
  • La ville au xvième siècle
    1391 mots | 6 pages
  • Sociétés et cultures urbaines au moyen âge
    5706 mots | 23 pages
  • Momo
    1290 mots | 6 pages
  • Athene
    475 mots | 2 pages
  • Culture urbaine
    6673 mots | 27 pages
  • Expos Eglise en occident au Moyen Age
    2420 mots | 10 pages
  • CM médiéval
    16969 mots | 68 pages
  • José
    2112 mots | 9 pages