Absolutisme royale en france

3688 mots 15 pages
Etudes africaines / état des lieux et des savoirs en France
1re Rencontre du Réseau des études africaines en France 29, 30 novembre et 1er décembre 2006, Paris

Atelier : Etudes sur la santé en Afrique : bilan et perspectives
Mercredi 29 novembre / 17h30 / Annexe A Contribution de Sylvain Bertschy (historien, doctorant, ESID, UMR 5609, Montpellier III) La santé en Afrique, un objet d'histoire marginalisé ? Bilan et perspectives de recherche

Indigence du champ, secteur sous-analysé, terrain en friche, sont les termes qui reviennent le plus couramment lorsqu'on évoque l'histoire de la santé, notamment sur le terrain africain. Pourtant, dès le début des années 1970, des historiens de l'Afrique, qui n'étudiaient pas spécifiquement les maladies, ni la médecine, commencèrent à investir le « champ santé ». Nous tenterons d'identifier les moments clés et les lignes de force qui ont marqué les études « africaines » en France, en commençant par les travaux qui nous ont ouvert la voie. On retiendra parmi ceux-ci les approches monographiques1, les études sur la main d’œuvre2 et le salariat 3, les travaux portant sur l'histoire des infrastructures4, les études concernant les populations5 ou encore le recrutement militaire6. Les aspects politiques, économiques et démographiques des politiques de santé mises en œuvre dans les colonies y font l’objet de paragraphes ou de réflexions éparses au fil des ouvrages. Si ces études n'ont pas réellement balisé le terrain, elles ont néanmoins soulevé un certain nombre de questions dont d'autres historiens ne tardèrent pas à s'emparer. Les travaux pionniers et leurs suites : histoire des politiques sanitaires en Afrique, 19732004 La première thèse d’histoire abordant la question fut, à notre connaissance, Le service d’hygiène au Sénégal, 1905-1920, soutenue en 1974 à Aix-en-Provence par Gilles Bernard. Cinq ans plus tard, François Amichia soutient à son tour une thèse d’université dans laquelle il s'intéresse aux questions d’hygiène

en relation

  • La monarchie absolue en france
    1614 mots | 7 pages
  • Louis xiv et la monarchie absolue
    728 mots | 3 pages
  • L'absolutisme en question
    2505 mots | 11 pages
  • Crpe
    2291 mots | 10 pages
  • Z&zz&z
    1044 mots | 5 pages
  • Les limites du roi de France aux temps moderne
    1160 mots | 5 pages
  • Traité des seigneuries
    674 mots | 3 pages
  • Théoriciens de l'abslutisme
    520 mots | 3 pages
  • Commentaire de la lettre 37 de montesquieu
    1850 mots | 8 pages
  • Droit institutionnel
    885 mots | 4 pages