Achever au dehors l’œuvre commencée dans le temple

Pages: 14 (3314 mots) Publié le: 18 avril 2011
« Retirons-nous en paix pour achever au dehors l’œuvre commencée dans le temple ».

Cette invitation de notre Vénérable Maître, faite à chacune de nos tenues a toujours été pour moi un très vif sujet d’interrogation et de grande préoccupation.

Mainte fois ai-je voulu de tenter de poser des mots sur cette invitation si étendue et si profonde qui m’interrogeait sur cette mission que nousétions tous enjoints de réaliser au delà de nos seuls travaux.

Mainte fois ai-je eu la velléité de travailler cette grande réflexion mais vous savez, mes frères,

les responsabilités lourdes et prenantes de la vie profane,
les incessants appels qu’elles vous adressent,
le rare repos qu’elles laissent pour , à nouveau y replonger tête baissée et les yeux fermés
ne laissent que peu de place àl’alignement de ces pensées.

Lorsque de plus s’enchaînent et se déchaînent d’autres ardeurs encore plus vitales, c’en est fini du temps laissé au travail de la raison qui peut apporter la sagesse nécessaire à la conduite d’une tel questionnement.

Tout était autrement plus urgent et semblait plus important.

A l’heure où toutes ces importances et ces urgences semblent s’être éloignées de moi, ilreste un vide inquiétant qui - a minima - laisse l’espace possible à l’émergence de questions en suspend et , éventuellement l’écriture d’un début de vérité, - mon début de vérité - sur cette interrogation là.

Je le livre inachevé, ce soir à votre bienveillante et fraternelle écoute.

En préalable à ce commencement de vérité et de partage, encore un mot au sujet de cette ambitieuse questionque je ne me suis jamais senti capable de commencer à articuler ;

sachez que lorsque que notre loge a décidé que les frères maîtres devraient plancher dans cette année maçonnique et pris dans mes turbulences personnelles - j’ai demandé à notre Vénérable Maître de fixer lui-même le thème de la planche que je devrais tracer - un peu comme un travail d’apprenti - qui devrait ainsi à nouveauretrouver et mériter sa place parmi les siens et justifier le salaire de son grade.

Sa finesse de cœur et d’esprit ont justement et précisément désigné ce thème que jusqu’à ce soir, je n’avais osé aborder.

Merci à lui pour avoir pris cette clairvoyante décision.

Quand certains évènements de la vie attentent à votre équilibre, mettent à terre les rassurants jalons que vous avez - avectant d’efforts - réussi à poser le long de votre route, il est difficile de croire que vous ayez une œuvre à continuer au dehors de ce temple et plus encore d’en distinguer les bordures.

Au début, la tentation est forte de chercher à me rassurer par un inventaire de bonnes actions déjà réalisées et à indiquer comme chemin à suivre,
Inventaire ;
- d’engagements charitables,
- de donset soutiens même discrètement accomplis pour d’autres,
- de périls encourus au secours de semblables plus en danger que soi.

Cet inventaire est vain.

D’une part, il donnerait un contenu inapproprié à cette planche dont la longueur aurait bien du mal à emplir – ne serait -ce qu’un seul feuillet.

D’autre part et surtout, le peu que contiendrait cet inventaire ou plus exactement – moninventaire – ne se fonderait pour l’essentiel que sur l’amour que j’en ai secrètement espéré en retour.

Tout au mieux les quelques rares « faits d’arme » qu’il pourrait porter à son actif ont-ils été rendus possibles par certaines croyances ou valeurs dont la trahison m’eut- été plus contrariante encore à supporter que les réels dangers auxquels exposaient leur accomplissement.

Enfin, untel inventaire aurait détourné ma réflexion de ce qui me semble réellement important de vous dire ce soir.

Rien d’ « à peu près bien » que nous ayons pu faire les uns ou les autres n’est inutile mais il est vain de croire que ces petits riens suffisent à l'aboutissement de cette œuvre,
tout autant que, - je le crois - il serait dangereusement incapacitant de penser qu’elle ne...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Porter à l’extérieur l’œuvre commencée dans le temple
  • Le temple
  • le temple
  • Le temple
  • le dedans et le dehors
  • L'oeuvre
  • L'oeuvre
  • L'oeuvre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !