Ai sur la douleur.

1687 mots 7 pages
Introduction:

La douleur est subjective en effet chaque individu réagit différemment face à une douleur de la même intensité.
Même si personne n'aime souffrir, la douleur n'en est pas moins essentiel pour déterminer le site d'une blessure ou d'un trouble organique. Il s'agit en fait d'un signal d'alarme qui, en soi, constitue une preuve de bonne santé.

Les premiers écrits sur la douleur remontent à Hippocrate, mais se n'est que depuis 1977 que le premier algologue français, Dr Yves Gestin considère l'importance du traitement de la douleur dans la prise en charge globale du patient.
En1998 un premier plan de lutte contre la douleur est voté par les pouvoirs publics introduisant l'idée que celle-ci n'est pas une fatalité, et plusieurs mesures visaient à prendre en compte la demande du patient, ce plan a été réévalué de 2002 à 2005. En effet le traitement de la douleur devient un objectif de santé publique et d'immense progrès sont réalisés
Hier, la douleur était une fatalité aujourd'hui sa prise en charge est un droit pour le patient et un devoir pour le praticien. Avant les analgésiques n'existant pas ils ont été crée dans les années ... mais sont ils vraiment efficace contre les douleurs ressentis au quotidien par les français.

La douleur. 1. Définition de la douleur.

La douleur en médecine, est avant tout un symptôme. Elle a parfois un aspect bénéfique, car elle permet la détection de la maladie qui la cause; mais elle est en soi pénible et même nocive, appelant en tout état de cause un traitement pour la supprimer ses formes sont multiplies: brûlures, piqûre, crampes, sensations de striction, d’écrasement, douleur continue, paroxystique, profonde diffuse ou localisée, avec ou sans irradiation. On peut considérer, avec un certain finalisme, que la douleur est pour le système nerveux une information qui lui indique l'existence d'une altération, fonctionnelle ou organique, d'une partie de l'organisme. Ainsi la douleur est pour l'organisme

en relation

  • Douleur
    1681 mots | 7 pages
  • Douleur
    1600 mots | 7 pages
  • La douleur
    2177 mots | 9 pages
  • la douleur
    4684 mots | 19 pages
  • Douleur
    550 mots | 3 pages
  • la douleur
    493 mots | 2 pages
  • Douleur
    312 mots | 2 pages
  • La douleur
    4513 mots | 19 pages
  • Douleur
    2197 mots | 9 pages
  • La douleur
    578 mots | 3 pages