Aimé césaire: cahier d'un retour au pays natal. (commentaire)

Pages: 30 (7404 mots) Publié le: 20 février 2012
Plan du Livre :
1. L'aliénation du peuple Antillais
2. Réquisitoire contre « la mission civilisatrice »
3. De la négritude à la fraternité humaine
L’utilisation des tirets dans le Cahier d’un retour au pays natal
Introduction
            La disposition typographique a été considérée depuis longtemps comme un aspect majeur du texte césaireen. Dominique Combe, par exemple, dit quece sont « la typographie, la disposition espacée des lignes sur la page qui définissent la qualité poétique » d’un texte qu’on ne pourrait pas, par ailleurs, considérer un poème (43). Dans les avant-gardes “européennes”, notamment le surréalisme et la (soi-disant) “poésie cubiste”, les procédures typographiques de filiation mallarméenne sont utilisées comme un moyen de dépasser les limitations dulangage écrit, sur lequel pèse l’accusation de cartésianisme. J’essayerai de démontrer que le recours à ces procédures prend chez Césaire un sens bien différent et même opposé à celui que proposent les poètes européens.
            On trouve dans le Cahier trois procédures qu’il faudrait inscrire dans la tradition post-mallarméenne du jeu avec le blanc de la page et la typographie : l’emploi desmajuscules, la disposition qu’on pourrait appeler « en cascade » des vers, et l’utilisation des tirets comme moyen d’interrompre la linéarité de la chaîne syntagmatique. Dans ce travail je vais considérer cette dernière en particulier, tout en discutant les autres comme des termes comparatifs.
            Les tirets sont employés dans le Cahier à un seul endroit, situé environ à la moitié dutexte, et qui a été incorporé dans la dernière version. Ils sont précédés d’un passage très intense, que Césaire ouvre avec une formule incantatoire :
voum rooh oh
voum rooh oh
à charmer les serpents à conjurer les morts
voum rooh oh
à contraindre la pluie à contraindre les raz-de-marée
voum rooh oh
à empêcher que ne tourne l’ombre
voum rooh oh
que mes cieux à moi s’ouvrent (56)            Cette sorte de chant d’ensorcellement est interrompue par les tirets :
– moi sur une route, enfant, mâchant une racine de canne à sucre
– traîné homme sur une route sanglante une corde au cou
– debout au milieu d’un cirque immense, sur mon front noir une couronne de daturas (56)
            Après ce que le chant sorcier retourne :
voum rooh
s’envoler
plus haut que le frisson plushaut que les sorcières vers d’autres étoiles exaltation féroce de forêts et de montagnes déracinées à l’heure où nul n’y pense les îles liées pour mille ans! (56-57)[1]
            La répétition de la formule incantatoire voum rooh oh, qui “n’a pas de sens connu” (Kesteloot 59), impose une musicalité assez marquée. “Le chant va être scandé par cette incantation” (id.) Selon beaucoup de critiques,la démarche principale du Cahier est le trajet qui mène d’un premier moment traversé par le rejet, ou au moins par la très forte critique faite à la réalité du pays natal, à une deuxième position qui est celle de l’adhésion à la négritude debout.[2] Césaire a dit plusieurs fois, jusqu’au présent (v. par exemple « Entretien » 8-9), qu’il a toujours cherché à intégrer les différentes cultures, etmême dans son pamphlet Discours sur le colonialisme il défend cette position (7-8). Cependant, le premier pas qui a mené à la négritude a été une mise en valeur des cultures, traditions et symboles africains contre les européens -ce qu’on a appelé, à la suite de Sartre, fréquemment un « racisme antiraciste » (cf. Sartre xiv).
            Le passage introduit par l’invocation « voum rooh oh » sesitue dans la même ligne : c’est un appel poétique aux forces profondes de l’Afrique ancestrale et qui constitue donc un nécessaire mouvement d’autoaffirmation. La voix du poète invoque des forces telluriques et mythiques comme des vérités qu’elle oppose à la technique et au discours de l’histoire des blancs. Le chant incantatoire constitue donc un des tableaux ou des scènes qui marquent la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Cahier d'un retour au pays natal, Aimé Césaire
  • Aimé césaire, cahier d'un retour au pays natal
  • Commentaire, cahier d'un retour au pays natal (1947), aimé césaire
  • Analyse aimé césaire, cahier d'un retour au pays natal
  • aime cesaire cahier d un retour au pays natal 1
  • Commentaire cahier d'un retour au pays natal
  • Cahier d'un retour au pays natal
  • Cahier d'un retour au pays natal

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !