Albertini, la france du xixème siècle

12666 mots 51 pages
Manquent les chapitres 7 et 8 je crois.

1. Les débuts du parlementarisme. (1815-1848

De 1815 à 1848, le système politique est censitaire. Deux régimes se succèdent : la Restauration et la monarchie de Juillet 1830.

A. La Restauration. (1815-1830)

18 juin 1815 : défaire de Waterloo.

Retour de Louis XVIII sur le trône – il était en exil de 1791 à 1814.

Retour au drapeau blanc.

Les blocus et les guerres menés par Bonaparte ont épuisé le pays.

Louis XVIII s’érige en roi pacifique remplaçant « l’usurpateur » belliqueux.

Cent-Jours : avril-juillet 1815.

1824 : Charles X succède à Louis XVIII.

REGIME ET CLASSE POLITIQUE.

Création d’une Charte garantissant certains acquis de la Révolution : liberté de conscience et d’opinion, pluralité des pouvoirs, caractère électif d’une des deux chambres, légitimité de la possession de biens nationaux.

Exemple de la conciliation de la monarchie et des idées révolutionnaires : tous les cultes sont libres mais seul le catholicisme est la religion d'État.

Le régime politique qui se met en place entre 1814 et 1815 n’est que partiellement constitutionnel et pas du tout parlementaire. C’est également un régime censitaire très strict : 99% des adultes masculins se voient refuser le droit de vote.

CHRONOLOGIE POLITIQUE DE LA RESTAURATION.

Eté/Automne 1815 : Terreur Blanche.

1816-1820 : Le gouvernement est aux mains des royalistes modérés (« constitutionnels »). Il mène une politique de reconstruction et demande une application loyale de la Charte.

1820-1827 : Charles X arrive au pouvoir et revient à des principes plus monarchiques : il se fait sacrer à Reims et limite un certain nombre des libertés publiques sous certaines conditions. Cette politique suscite trois oppositions : une première opposition anticléricale, assez bourgeoise, qui s’exprime majoritairement par les arts ; la seconde opposition est clandestine et violente, elle anime des sociétés secrètes antimonarchiques (cette

en relation

  • Lois ferry
    1095 mots | 5 pages
  • Fondement du capitalisme
    4130 mots | 17 pages
  • Débat autour de la liberté d'enseignement au xixème siècle
    3374 mots | 14 pages
  • Comcom4
    2813 mots | 12 pages
  • Les néoclassiques
    2064 mots | 9 pages
  • Histoire des programmes
    4241 mots | 17 pages
  • L'architecture baroque
    4940 mots | 20 pages
  • Truffault
    3789 mots | 16 pages
  • Unicité du patrimoine
    15858 mots | 64 pages
  • Monographie de giacomo balla - peintre futuriste
    5602 mots | 23 pages