Allégorie de la caverne de platon vs la matrice

1071 mots 5 pages
1
Philosophie & rationalité

Les différences entre la réalité matérielle et l'interprétation qu'en fait l'Homme, sont depuis longtemps un sujet de discussion chez les nombreux philosophes. Les auteurs du film «La matrice» se sont, à mon avis, inspirés de l'«Allégorie de la caverne» de Platon, un célèbre philosophe grec, pour créer le film. C'est pourquoi dans ce texte je comparerais ces deux histoires à caractère philosophique et par la suite je ferais quelques liens entre cette allégorie et l'actualité.

«La matrice» & l'«Allégorie de la caverne»
En effet, plusieurs éléments sont en commun dans le film «La matrice» et dans l'«Allégorie de la caverne», car ils traitent des mêmes aspects en les abordant de manières différentes. Tout d'abord, dans les deux récits [l'«Allégorie de la caverne» & «La matrice»] il s'agit d'un problème philosophique particulier, c'est-à-dire, celui de la différence entre la perception et la réalité. Dans l'allégorie de la caverne, Platon démontre que ce qu'une personne considère comme la réalité, c'est le milieu dans lequel il vit. Ce qui fait en sorte qu'une personne qui est en quelque sorte ''privée'' d'une ouverture sur le monde ne peut donc pas connaître le vrai monde. Dans son allégorie, Platon illustre la vie de personnes prisonnières dans une caverne pour qui la réalité n'est que des ombres se déplaçant sur des parois rocheuses. Mais lorsque l'une d'entre elles est libérée, elle découvre la vraie réalité et à quel point le monde est plus différent et complexe qu'elle ne l'avait imaginé. S'en est de même dans le film «La matrice» car Morpheus fait prendre conscience à Néo que le monde qu'il connaissait n'était pas une réalité puisque celui-ci est en fait «Une simulation d'une réalité programmée par des êtres artificiels.[1]» Tout comme dans l'allégorie, Néo a de la difficulté lors des premiers instants à accepter la réalité, car il était habitué à une autre forme de monde. Ceci est en lien avec les prisonnier qui,

en relation

  • philosophie du droit
    24588 mots | 99 pages
  • Philo crpe
    52246 mots | 209 pages
  • Méthodologie-analyse-littéraire.
    65286 mots | 262 pages
  • En Quete de Perceval
    37791 mots | 152 pages
  • approches analyse litteraire
    60780 mots | 244 pages
  • Mythe et symbolique
    47545 mots | 191 pages
  • Livre de français 1ère S\ES
    229176 mots | 917 pages
  • L'écume des Lettres 1ère - Corrigé
    215467 mots | 862 pages