Amitié et numérique

Pages: 5 (1106 mots) Publié le: 9 janvier 2014
Aujourd’hui, il suffit de se croiser 5 minutes dans une soirée pour devenir ami sur Facebook le lendemain. Dans un ouvrage récent, la philosophe Anne Dalsuet revient sur les bouleversements sociologiques provoqués par les réseaux sociaux. Dans notre monde hyperconnecté, l’amitié a-t-elle encore un sens ?
Anne Dalsuet – Si l’on prend la définition qu’en donne Aristote, l’amitié est un lien quiunit les humains, semblables et égaux. Elle constitue un modèle tant éthique que politique. C’est un lien affectif qui surpasse la simple et froide justice, une surabondance qui augmente la joie de se sentir vivant. Elle accroît la connaissance de soi et nous conduit à partager des actions et des pensées.  Le paradoxe avec les réseaux sociaux c’est qu’ils exploitent les caractéristiques et lesspécificités de l’amitié telles qu’ont été inscrites et codifiées par ce discours philosophique classique mais pour les adapter à des fins promotionnelles ou marchandes.
Sur Facebook, quel sens prend la notion d’amitié ?
On devient ami ou plutôt “friend “, pour reprendre la désignation de Facebook, sans nécessairement connaître l’autre, sans s’être apprivoisés. La socialisation numérique, ce que l’onappelle le “friending”, porte davantage sur la constitution de liens nouveaux que sur le renforcement de liens existants.
L’amitié s’exerce-t-elle différemment ?
On ne peut pas dire que ce soit absolument différent. Des sociologues comme Antonio Casilli ont observé que cela ne modifiait pas les amitiés préexistantes. Les amitiés s’additionnent mais ne se remplacent pas.
Comme dans le filmeXistenZ de David Cronenberg, le corps risque-t-il de ne plus jouer plus un rôle fondamental à l’avenir ?
C’est vrai que l’amitié 2.0 peut déjà exister sans lieu et sans corps. Les réseaux numériques nous offrent la capacité de défier les lois habituelles de la rencontre et de l’espace social. Le corps ne joue plus un rôle ontologique fondamental. Sur les réseaux sociaux, nous pouvons décider denotre visibilité, contrôler notre image, en limer nos imperfections, rehausser nos qualités ou même dissimuler notre apparence physique. Mais le corps n’a pas disparu pour autant. Il a plutôt été transformé notamment avec les technologies androïdes. La tactilité s’exprime différemment. Aujourd’hui et à l’avenir, le corps va intégrer le réseau.
Grâce aux réseaux sociaux, nous pouvons avoir lesentiment d’une omniprésence. Touche-t-on au mythe de l’ubiquité ?
Sur Facebook, l’omniprésence est presque un impératif. La notion de lointain ou d’éloignement a été transformée. Notre invisibilité physique se paie par la possibilité de contrôler ou d’être soi-même surveillé sur le site. Sur Facebook, par exemple, un signal vert inscrit en marge indique que vous êtes en ligne. Il y a une injonction duréseau à être présent et actif dessus.  Il y a une incitation au contact permanent. Il faut se rendre présent, montrer des images de soi, commenter, liker.
Les nouvelles générations dévoilent-elles davantage leur vie privée que par le passé ?
Oui, sans doute. Le rapport à la pudeur se déplace, tout comme les frontières. Il y a une préétés affectées par l’apparition des réseaux sociaux et lesmodalités de la rencontre bousculées ou renouvelées, à commencer par le lieu. Maintenant, on dit « nous nous sommes rencontrés sur Facebook », ces expressions propres au monde numérique sont investies d’un sens original.
Parmi les apports positifs des réseaux sociaux, vous évoquez dans votre livre la mobilisation des jeunes au sein de l’espace public.
Les réseaux sociaux bousculent nosreprésentations politiques. Avant celui qui parlait, c’était le chef du parti, celui qui avait réfléchi à une question, aujourd’hui le débat surgit partout. La distribution de la parole est plus égalitaire.
Est-ce qu’il y a autant de rencontres IRL (« dans la vie réelle) que par le passé ?
C’est une idée préconçue de penser qu’elles auraient diminué. Pour les Grecs, l’amitié requiert la proximité physique...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Amitié
  • l amitié
  • Amitié
  • Amitié
  • Amitié
  • Amitié
  • L amitie
  • Amitié

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !