Analyse du poème la fontaine de sang, de baudelaire

1248 mots 5 pages
La fontaine de Sang est un poème de Charles Baudelaire écrit en 1857. Ce poème fait partie de la quatrième partie du recueil, appelé Fleurs du mal. Le poème raconte donc une expérience faite pendant la recherche d'un paradis artificiel, celui de la luxure, bien qu'on retrouve dans le premier tercet une allusion au vin, le premier paradis artificiel expérimenté par Baudelaire. On pourrait diviser ce poème en deux parties: la première serait composée des deux quatrains, la deuxième des deux tercets. En effet, les deux quatrains reprennent une hémorragie la traduction physique de la tendance du sujet lyrique à se répandre au-dehors alors que les tercets font état de cette "terreur" qu’inspire au poète cet épanchement involontaire, que les quatrains évoquent (citation : http://odautrey.free.fr/fontainedesang.htm).
Les deux premières strophes, donc le double quatrain, se centrent essentiellement sur le lyrisme. En effet, dès le début, Baudelaire le présente sous forme d'une métaphore mise en pratique par l'hyperbole (Mon sang coule à flot). Le sang serait ici égal soit au lyrisme, soit au spleen baudelairien. D'ailleurs, Baudelaire nous écrit le premier quatrain à la première personne (Il me semble-Mon sang- Je l'entends- Je me tâte), alors que cette personne disparaît totalement au deuxième quatrain, signe que le lyrisme dépasse le poète. La conclusion de cette première partie se trouve dans la deuxième strophe et est exprimée par les deux derniers vers de cette strophe. En effet, cette expression marque élargissement de la vision, nous montrant bien que le lyrisme est étendu, inonde tout et n'épargne personne. On peut observer dans ce quatrain l'opposition entre « à travers la cité » et « comme dans un champs clos ». En effet, la cité marque l'élargissement, alors que le champs clos nous offre une limitation dans l'espace. Cette opposition nous montre bien que le poète nous offre uniquement une vision de son imaginaire, et non une description de paysages réels.

en relation

  • La fontaine de sang baudelaire
    982 mots | 4 pages
  • Baudelaire et les femmes
    987 mots | 4 pages
  • Anthologie sur les animaux
    2623 mots | 11 pages
  • Les fleurs du mal
    1675 mots | 7 pages
  • Po sie 1ere
    9113 mots | 37 pages
  • Anthologie souffrance mentale
    4359 mots | 18 pages
  • Poésie
    13863 mots | 56 pages
  • poésie
    14870 mots | 60 pages
  • Anthologie Po Tique
    2346 mots | 10 pages
  • symbolisme
    5592 mots | 23 pages