Analyse financière eiffage

Pages: 20 (4930 mots) Publié le: 20 mai 2013
RAPPORT D’ANALYSE FINANCIERE APPROFONDIE

Edouard PERRICHET Antonin MURET Roland ALLAIN-DUPRE

LA STRUCTURE DU GROUPE EIFFAGE

Eiffage est un groupe qui a privilégié, au cours de ces dernières années, la croissance externe pour étendre son activité afin d’augmenter son chiffre d’affaires. Le groupe a en effet fait de la croissance externe son principal levier pour renforcer son ancrage enEurope. Ainsi, en 2008, Eiffage a racheté à l’allemand Dalkia les sociétés Clemessy et Crystal pour 300 millions d’euros, bénéficiant ainsi d’un chiffre d’affaires de 800 millions d’euros. Une acquisition qui a permis au groupe d’étendre ses capacités dans l’ingénierie électrique. L’année 2010 a été particulièrement représentative de cette stratégie avec deux acquisitions en Belgique : la sociétéHyline (recherche pour l’industrie pharmaceutique) et la société Procat (automatisation et processus industriels) et une en Allemagne avec la société Heitkamp Rail (construction ferroviaire). Des acquisitions qui ont permis au groupe Eiffage de gagner de nouvelles parts de marché et de faciliter son développement au cœur de l’Europe mais aussi

1

de développer de nouvelles compétencestechniques et de nouvelles spécialisations. De plus, l’acquisition de Heitkamp Rail a permis à Eiffage d’approcher le marché asiatique puisque le groupe allemand était déjà implanté en Asie. Cette même année, Eiffage a également acquis la société allemande Faber et le leader européen dans la réalisation de grandes verrières et de façades structurelles vitrées Labeuf. En 2005, Eiffage avait égalementacquis APRR (Autoroute Paris-Rhin-Rhône) via le rachat des parts de l’État. Toutefois, du fait de son fort endettement, Eiffage a récemment cédé certains de ses actifs. Ainsi, le groupe a annoncé fin 2011 la cession de 80.1% de sa filiale Optimep 4 au fonds d’investissement DG Infra Yield. En outre, parce qu’elles n’étaient pas rentables, Eiffage Construction a abandonné ses activités en RépubliqueTchèque.

FAITS PRINCIPAUX
 Derrière Vinci et Bouygues Construction, Eiffage est le 3ème groupe de bâtiment, travaux publics et concessions en France et le 5ème en Europe. Le groupe se décompose en cinq activités principales : la construction, les travaux publics, l’énergie, la construction métallique et les concessions et partenariats publics privés (PPP). Lors de l’exercice 2011, Eiffage a vuson chiffre d’affaires progresser de 3% à 13,732 milliards d’euros. La construction y contribuant pour 27.53%, les travaux publics pour 28.32%, l’énergie pour 22.89%, la construction métallique pour 5.64% et les concessions et partenariats publics privés pour 15.61%. Le taux de marge opérationnel est, lui, repassé au-dessus des 8% à 8.06%.





En 2011, Eiffage a réalisé 79.77% de son CAen France contre 19% en Europe (dont 5.06% au Benelux, 4.55% en Allemagne et 2.51% en Espagne) et 1.23% à l’international (hors-Europe).



En 2007, Eiffage enregistre un résultat net (part du groupe) record de 1 milliard d’euros (multiplié par 2.7 par rapport à 2006). Une performance qui se justifie par la cession de sa participation dans Cofiroute et l’ouverture du capital du viaduc deMillau à la Caisse des Dépôts.



Malgré la crise économique, le groupe a su maintenir un CA constant, au-dessus des 13 milliards d’euros depuis 2008 (+3.06% entre 2008 et 2011), notamment grâce à la bonne résistance des activités de construction métallique et de concessions. Si le
2

résultat opérationnel a légèrement ralenti à partir de 2007, avec une baisse de 6.50% en entre 2007 et 2010,il a atteint un niveau record en 2011, à 1,104 milliards d’euros. 

Néanmoins, son résultat net (part du groupe) a été fortement impacté par la récession économique avec une chute de 36.88% entre 2008 et 2009, de 301 à 190 millions d’euros, un plus bas depuis la fin de l’exercice 2003. Le groupe pâti notamment d’un coût d’endettement financier net croissant : +45.64% depuis 2006.



Pour...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Analyse financiere
  • Analyse financiere
  • Analyse Financière
  • Analyse financière
  • Analyse financière
  • Analyse financière
  • analyse financière
  • Analyse financière

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !