Analyse PUB Oreo

644 mots 3 pages
Analyse PUB Oreo

Dans cette publicité on voit une petite fille expliquée à son Papa comment bien déguster un Oreo : il faut d'abord les détacher en faisant tourner les deux biscuits, puis lécher la crème, et tremper les biscuits restants dans du lait.La scène se déroule dans l’appartement de la famille sous une cabane construite par la petite fille.

1s : Le spot débute par un plan de demi-ensemble qui permet au télèspectateur de comprendre le lieu dans lequel la scène se déroule (dans le salon d’une famille sous la cabane d’une petite fille) (fonction référentielle de jakospon)Le consommateurs est directement plongé dans l’univers de l’enfant lorsque que le père pénètre dans la cabane

il y a une inversion des rôles et le père apparaît alors comme un élève attentif, ou même un enfant impatient de manger le biscuit (on le voit qui tente de le lui prendre des mains). La petite fille, elle, joue le rôle de professeur en lui faisant signe qu’il n’est pas encore temps pour lui de goûter. Elle lui donne aussi des recommandations sur la meilleure façon d’opérer. Cette petite intrigue le spectateur qui se demande qu’est-ce qu’elle pourrait bien avoir comme bons conseils à donner à son âge( fonction phatique de Jakopson). L’enfant agit comme Madame Je-Sais-Tout, un trait de caractère en général peu apprécié chez une personne. Mais son visage rondelet rend le tout attendrissant.
Comme racontant une histoire à un enfant, elle parle de façon à garder l’attention de son interlocuteur en exagérant ses intonations, par exemple en accentuant la prononciations des mots (. Cependant, des détails nous rappellent à chaque instant qui est le parent et qui est l’enfant: le cadre enfantin, la petite fille qui ne prononce pas encore toutes les syllabes correctement, l’homme qui tient à peine dans la cabane avec ses grandes jambes (encore des touches attendrissantes).
D’un point de vu stratégique, l’homme qui apparaît impatient de goûter le biscuit nous montre que personne ne peut

en relation

  • Le K Milka
    1280 mots | 6 pages
  • Cas philadelphia
    1197 mots | 5 pages
  • Dossier Mum
    4763 mots | 20 pages
  • Aldi mémoire
    2991 mots | 12 pages
  • Cours d'analyse des médias
    6962 mots | 28 pages
  • la communication sur les réseaux sociaux
    6133 mots | 25 pages
  • Analyse la boulangère
    6332 mots | 26 pages
  • Plan Marketing Emmi
    7007 mots | 29 pages
  • Marché biscuit
    6854 mots | 28 pages
  • Banque centrale europeenne
    10453 mots | 42 pages