Analyse sémiotique du conte" les habits neufs de l'empereur"

Pages: 6 (1330 mots) Publié le: 30 avril 2010
Analyse du conte:
les habits neufs de l’empereur

Présentation de l’œuvre:
Les habits neufs de l'empereur est un conte d’Hans Christian Andersen, publié pour la première fois en 1835. Ce conte met en évidence et illustre bien le secret de Polichinelle. Il est également connu sous le titre : les habits du roi.
Résumé
Il y a de longues années vivait un empereur qui aimait par dessus toutêtre bien habillé. Il avait un habit pour chaque heure du jour.
Un beau jour, deux escrocs (personne qui abuse de la crédulité d'une autre personne pour la voler ou la tromper) arrivèrent dans la grande ville de l’empereur. Ils prétendirent savoir tisser une étoffe que seules les personnes intelligentes pouvaient voir et proposèrent au souverain de lui confectionner des vêtements. L’empereur pensaque ce serait un habit exceptionnel et qu’il pourrait ainsi repérer les personnes intelligentes de son royaume. Les deux charlatans se mirent alors au travail.
Quelques jours plus tard, l’empereur, curieux, vint voir où en était le tissage de ce fameux tissu. Il ne vit rien car il n’y avait rien. Troublé, il décida de n’en parler à personne, car personne ne voulait d’un empereur sot.
Il envoyaplusieurs ministres inspecter l’avancement des travaux. Ils ne virent pas plus que le souverain, mais n’osèrent pas non plus l’avouer. Tout le royaume parlait de cette étoffe extraordinaire. Le jour où les deux escrocs décidèrent que l’habit était achevé, ils aidèrent l’empereur à l’enfiler. Ainsi « vêtu » et accompagné de ses ministres, le souverain se présenta à son peuple qui, lui aussi,prétendit voir et admirer ses vêtements.
Seul un petit garçon osa dire la vérité : « Mais il n’a pas d’habit du tout ! ». [ou dans une traduction plus habituelle : "le roi est nu !"]. Et tout le monde lui donna raison. L’empereur comprit que son peuple avait raison, mais continua sa marche sans dire un mot.

L’énonciation:
Il porte une appréciation sur les personnages et les situations à partir dutexte. Expression correcte et utilisation d’une syntaxe complète. Les temps du récit sont respectés. Les actes de langages utilisés sont:
Assertifs: dire comment ils sont les choses
Promessifs: engage à dire que l’acte de tisser sera accompli.
Expressifs: exprime l’état morale et psychique de l’Empereur, le ministre, le fonctionnaire…
L’énoncé est constatif et performatif à la fois:
Constatif(vrai/ faux)
EX: "Oh, c'est ravissant, tout ce qu'il y a de plus joli !", répondit le vieux ministre, en regardant au travers de ses lunettes. "Ce motif et ces couleurs! Je ne manquerai pas de dire à l'empereur que tout cela me plaît beaucoup!"
Performatif
EX: "Voyez, Majesté, voici le pantalon, voilà la veste, voilà le manteau!" et ainsi de suite. "C'est aussi léger qu'une toile d'araignée; oncroirait presque qu'on n'a rien sur le corps, mais c'est là toute la beauté de la chose!"

Le découpage




Le schéma actantiel



Le programme narratif
Les escrocs
La manipulation
La manipulation dans notre récit se manifeste au niveau des promesses que donnent les escrocs( destinateur manipulateur) à l’empereur(sujet opérateur).
Un faire-croire, un faire-devoir que lesescrocs emploient pour escroquer l’empereur.
La compétence
La compétence est l’ensemble de modalités que doit acquérir l’anti-sujet pour pouvoir réaliser son programme narratif et aboutir a la performance.
Le pouvoir faire-croire:
les escrocs font croire à l’empereur qu’ils pourraient lui tisser des habits magnifiques.
«-Majesté, dit l’un, nous sommes les meilleurs tisserands que vous puissieztrouver. Nous fabriquons les étoffes et les tissus les plus magnifiques… »
Le faire-devoir: Les escrocs demandent à l’empereur de faire confiance en eux:
« -Notre habileté est si grande, notre travail est d’une telle finesse
dit l’autre, que nos costumes deviennent invisibles à qui travaille moins bien que nous et à toute personne sotte »
La compétence
Le vouloir-faire: les escrocs...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les habits neufs de l'empereur
  • Analyse semiotique du conte « baba yaga »
  • Andersen, les habits neufs de l'empreure
  • la sémiotique du conte
  • Analyse semiotique
  • Analyse sémiotique
  • Analyse sémiotique
  • Une nouvelle vision conservatrice? les habits neufs de david cameron

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !