Analyse litteraire matinée d' matin de rimbaud

1404 mots 6 pages
Analyse littéraireAnalyse littéraire
Texte 3a : Arthur Rimbaud, Illuminations, 1871
Matinée d’Ivresse
Arthur Rimbaud, grand icône de la poésie française reconnue par beaucoup de professeurs de français comme un génie de la langue française, et reconnue par de nombreuses filles comme l’un des plus beaux auteurs jamais étudiés à l’école, au plus grand malheur des garçons. Pour faire un petit rappel Arthur Rimbaud à commencer à écrire des poèmes à partir de 14 ans, il deviendra le compagnon de Paul
…afficher plus de contenu…

→ Expérience drunk
- ''[...], cette démence ! L'élégance, la science, la violence !''(l.6-7), prose rimée (''ence'') → l'effet produit est d'abord une double opposition: démence ←→ science, élégance←→violence ; ensuite nous pourrions affirmer que nous avons là un certain mode de fonctionnement par association d'idées et sons voisins, une mise en pratique du délire contrôlé une nouvelle fois
Combien ont pris les paradis artificiels pour tremplin ? Je cherche à combler l'vide ou à évacuer le trop plein"~Georgio
C) Après l’alcool, la gueule de Bois
Le titre Matinée d'ivresse renvoie à l'ivresse produite par un ''poison”(l.3 & 16), opium, haschich ou alcool encore.--> Rimbaud était âgé de 16 ans l’année où il écrit ce poème.
Ainsi cela s'inscrit à son tour dans cette tradition par défi adolescent en utilisant les psychotropes à la mode.
- oxymores tels que ''chevalet féerique''(l.1), ''honnêtetés tyranniques''(l.8), ''fanfare atroce''(l.1) à se justifient tous par l'expérience de la drogue, après les fastes du délire, les douleurs du retour à la normale ; après l'ivresse, la gueule de bois =énumération ''rire des enfants, discrétion des esclaves, austérité des vierges, horreur des figures et des objets d'ici''(l.11), → “Matinée d’ivresse”
- champs lexical de la violence ''atroce''(l.1), ''chevalet''(l.1) (appareil pour écarteler),
''tortures''(torture), ''démence''(l.7), ''violence''(l.7), ''esclaves''(l.11), ''assassins'' (l.18)(1er sens), en opposition avec un champs lexical renvoyant à une dimension enfantine
''féérique''(l.1), ''fanfare''(l.4) , ''merveilleux''(l.2), ''enfants''(l.3). même explication que pour les oxymores.II/ Rimbaud se montrent ainsi comme un prophète du monde futur et de ses révolutions A) Révolution religieuse
- début du poème est écrit à la première personne du singulier (''mon'', ''je''...) puis passage pour tout le reste du poème à la 1ere du pluriel (''nos'', ''nous, ''rassemblons'', ''amenions'') avec une anaphore à la fin du poème du pronom personnel ''nous''. à Rimbaud marque ainsi le passage à une forme de prophétie ou d'expression sentencieuse.
- l'arbre du bien du mal, symbole de l'interdit dans la Genèse.(l.8) épisode de Adam et Eve
- satire de la religion humaine ; Rien ne peut nous sauver ici-bas, même pas la religion (le bien, le beau)(l.1) ; L'homme est un être tragique ! → satire de la religion = “Ô” répété 3 fois
(l.1;1;5)
« nous serons rendu »(l.4) = pluriel de politesse, c'est le nous royal ou le nous de l'écrivain.
Rimbaud marque ainsi le passage à une forme de prophétie ou d'expression sentencieuse.
B) Une poursuite de la révolution de rimbaldienne
Ivresse = double rébellion=> avènement d'une nouvelle ère poétique, en rupture violente avec l'ordre ancien à l’image de la philosophie poétique de Rimbaud qui cherchait à constamment casser les codes
On notera également ''nous si digne'' (l.5)ou ''digne'' est sans ''s'', ce qui est en soi incorrect mais qui souligne encore une fois la modernité que Rimbaud revendique de même que la forme ''cela finit,''.
Mais "le temps des assassins" peut être aussi relié à l'horreur que Rimbaud a eu de la guerre et qu'il a exprimé dans Le dormeur du val (ce qui ne l'empêcha pas plus tard de devenir trafiquant d'armes)
J'suis comme une bulle de champagne, venue d'en bas, je veux crever à la surface" ~Nekfeu--Source: Égérie
C) Un rapprochement avec la grèce antique et la littérature dionysiaque
ALCOOL= « EMPOISONNER SES SENS »=> LA CIGÜE à poison athénien qui était offert en supplice.--> rimbaud très proche de l’époque athénienne avec de nombreuses référence au dieu du vin, Dionysos → poésie dionysiaque → ivresse sacrée
Rimbaud s'inscrit dans une tradition poétique, celle de la poésie dionysiaque (ivresse sacrée) et transgressive.
…afficher plus de contenu…

Mais "le temps des assassins" peut être aussi relié à l'horreur que Rimbaud a eu de la guerre et qu'il a exprimé dans Le dormeur du val (ce qui ne l'empêcha pas plus tard de devenir trafiquant d'armes)
J'suis comme une bulle de champagne, venue d'en bas, je veux crever à la surface" ~Nekfeu--Source: Égérie
C) Un rapprochement avec la grèce antique et la littérature dionysiaque
ALCOOL= « EMPOISONNER SES SENS »=> LA CIGÜE à poison athénien qui était offert en supplice.--> rimbaud très proche de l’époque athénienne avec de nombreuses référence au dieu du vin, Dionysos → poésie dionysiaque → ivresse sacrée
Rimbaud s'inscrit dans une tradition poétique, celle de la poésie dionysiaque (ivresse sacrée) et transgressive. Le culte de Dionysos lié à l’ivresse, avait principalement lieu sousforme de parade où les participants, les femmes surtout, se laissaient aller à une constante extase. Les rites annuels en l'honneur de Dionysos ont été à l’origine du théâtre grec. Ces fêtes étaient l'occasion de débordements, de transgressions. Rimbaud avait une connaissance très précise de ces faits, c'était un lycéen très doué pour les études. Il s'inscrit à son tour dans cette tradition par défi adolescent en utilisant les psychotropes à la mode.
Conclusion
- En conclusion, Arthur Rimbaud du haut de ses 16 ans nous partage sa façon de découvrir une nouvelle forme de sensibilité au travers de substance dont il fait l’éloge,lui permettant de découvrir de nouvelles facettes de lui-même. Il se laisse ainsi emporter par les courants de modes que chacun humain à pu ressentir à cette période, c'est-à-dire se sentir différents en goûtant “ au mieux” à l’alcool, au pire, à des substances plus graves. Il inscrit ainsi une énième fois, son souhait de révolutionner la poésie. Il m’est toutefois important de rappeler que toute forme de drogues, quelle que ce soit, possède un fort risque, et c’est pour cela qu'il faut s’en méfier. Car pour compléter ma liste de citations pour cette analyse, comme dirait
Shin Sekai, ancien duo qui était composé du chanteur Dadju, “Si tu vois la vie en rose, t’abuses des

en relation

  • adieu
    5267 mots | 22 pages
  • 258 Rimbaud
    35892 mots | 144 pages
  • Commentaire rimbaud
    37885 mots | 152 pages
  • Arthur rimbaud
    35741 mots | 143 pages
  • Texte 1 : les essais « des coches » extrait 1 de montaigne
    3320 mots | 14 pages
  • L'illusion poetique étude sur rimbaud
    8260 mots | 34 pages
  • le_grand_meaulnes_flammarion
    10386 mots | 42 pages
  • Dossier Pedagogique Prevert Francophonie 2015
    8139 mots | 33 pages
  • Les dysfonctionnement metaphoriques
    33121 mots | 133 pages
  • Les regrets de du bellay
    48442 mots | 194 pages