Analysez les effets de l’organisation du travail sur la croissance économique.

Pages: 5 (1117 mots) Publié le: 4 mars 2012
Correction dissertation Bac blanc décembre 2005
Analysez les effets de l’organisation du travail sur la croissance économique.
Il s’agit ici d’un sujet sur les effets des différentes organisations du travail sur la croissance économique. Il convient donc de ne pas
réciter son cours sur les organisations du travail mais de bien cibler le sujet.
Ainsi deux erreurs importantes ne doivent êtreici commises :
* Le seul plan possible est un plan mettant l’accent sur les effets, à savoir, les effets positifs et les effets négatifs.
* Ne jamais oublier le lien entre organisation du travail et croissance : il faut ici mettre en évidence et expliquer les mécanismes
qui conduisent à la croissance économique (il ne faut donc pas arrêter son raisonnement aux gains de productivité, encorefaut-il aussi
expliquer le chemin entre gains de productivité et croissance).
I] L’organisation du travail accélère la croissance économique
A) Elles permettent des gains de productivité et un gain de compétitivité- prix source de croissance
- A. Smith 1723- 1790 (doc 2) : la division du travail engendre un effet dextérité (ou effet d’apprentissage), gains de temps liés aux
postes fixes(spécialisation) et introduction des machines (productivité apparente), d’où gains de productivité et opulence générale.
- Ce principe de la division du travail est repris par F. Taylor (OST) et H. Ford (travail à la chaîne).
* Standardisation (P° de masse) / économie d’échelle/ baisse prix/ hausse C°/ Croissance
* Introduction du convoyeur/ gains de temps et productivité apparente/ baisse des coûts/baisse prix…
* 5$ a day : hausse du pouvoir d’achat/ hausse C°/ hausse P°…
* Investissement/ multiplicateur/ croissance
- Cette organisation du travail a fait ses preuves en France pendant les 30 Glorieuses (période de régulation fordiste) comme on peut le
constater dans le doc 3 : la hausse de la productivité apparente du travail est de 4,6% par an en moyenne de 1949 à 1961 (soit 3,5 points
deplus que la période précédente) entraînant une hausse du PIB réel de 4,8% par an en moyenne (soit 3,9 points de plus que la période
précédente).
- En outre, en dépit de ses limites, ce mode d’organisation du travail est encore fort présent, non seulement dans l’industrie mais aussi
dans les services comme le montre l’exemple de Mac Do (Doc 1).
B) Elles permettent des gains en terme decompétitivité structurelle source de croissance.
- Pour pallier les insuffisances des modèles « traditionnels » d’organisation du travail T. Ohno met en place le Toyotisme (Kanban) basé
sur le principe des 5 zéro (délai, défaut, stock, papier, panne) : le maître mot de cette organisation du travail est la flexibilité (Doc 4 et
6) :
- Production de l’aval à l’amont (inverse des orga° traditionnelles) pourrépondre au mieux aux besoins des consommateurs (besoin de
différence…). Cette méthode des flux tendus permet C°/ P°/ croissance.
- Flexibilité de la main d’oeuvre par l’introduction de la polyvalence rompant ainsi avec la multiplicité des niveaux hiérarchiques du
taylorofordisme, d’où gains de temps et évite aussi les productions défectueuses…
- L’avantage de cette dernière organisation dutravail est qu’elle reprend les effets bénéfiques de la division du travail et ajoute un degré
de flexibilité qui permet d’accroître la compétitivité des entreprises (prix et hors-prix), leurs débouchés (intérieurs et extérieurs), une
hausse des volumes de vente… et in fine croissance.
Toutefois, si pour A. Smith « les effets pervers ne sont rien à côté des gains de productivité que la divisiondu travail engendre », il
convient de mettre aussi en évidence les aspects négatifs de l’organisation du travail sur la croissance.
II] L’organisation du travail connaît des limites ralentissant la croissance économique.
A) Les limites d’une organisation du travail trop poussée
- Le taylorofordisme a le mérite de pouvoir intégrer dans l’industrie une main d’oeuvre peu qualifiée et à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'évolution de l'organisation du travail et ses liens avec croissance économique
  • Les effets de l’organisation du travail sur les individus
  • Croissance economique et ses effets.
  • Organisation du travail et croissance économique
  • Organisation du travail et croissance economique
  • Croissance economiqu et travail
  • Dans quelle mesure l'organisation du travail est-elle facteur de croissance?
  • Les effets du progrès technique sur la croissance économique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !