Anatomie morphologie: Phénomène d adaptation des espèces au milieu physique

Pages: 7 (1514 mots) Publié le: 3 janvier 2015
Anatomie Morphologique: Phénomène D’adaptation Physiologique Des Etres Vivants Au Milieu Physique

Abdallah Mohamed Mohamoud

Résumé

L’agencement des espèces à leur milieu de vie est une forme de résistance des espèces aux facteurs abiotiques. Darwin n’en était pas le première a stipule cette hypothèse, mais détient le mérite. La règle de Bergman étudier dans cet article détermine ladiversité morphologique des espèces. Selon cette règle la corpulence est un trait des milieux froid. L’impacte physico-chimique du milieu occupé est ainsi une source d’explication de la biodiversité intra-spécifique d’une espèce. La voluminosité est une aptitude spécifique engendrée par le milieu froid. Cette loi, est démontrée dans cet article, par trois modèles mathématiques différents.
mots clé:Adaptation, Energie, Ecologie, surface corporelle.

Abstract

Keywords:
Adaptation, Energy, Ecology, corporal surface

Introduction

.Les êtres vivant sont constamment influencés par un certains nombre de facteurs externe abiotiques de l’environnement occupé. L’écologie est la science qui étudie les conditions d’existences des êtres vivants et des rapports d’interaction qu’ilsentretiennent avec leurs milieux. Elle soumet une causalité prodigieuse entres les êtres vivant et le biotope : L’adaptation. L’écologie organique part en effet d’un concept évolutionnisme Darwinien.
La théorie darwienne contenu dans son œuvre « l'Origine des Espèces»1 postule une constante évolution des êtres vivants. Ceux-ci sont exposés à une sélection naturelle qui les contraint à lutter pour suivre.Cette loi induit donc, un perfectionnement et une adaptation des organismes dans leur milieu Cette adaptation se traduit par une transformation physique dût à la quantité d’énergies fournit par l’environnement (photosynthèse).
Pour Bergman, les individus homéothermes d’une même espèce ne sont pas uniforme dans les milieux, les plus gros sont en milieu froid, la température règle la répartitionbiogéographique.
D’un point de vue intuitif, on serait amené à penser que les individus les plus corpulents sont inadaptés au froid. En effet, ils dépensent beaucoup d’énergie (pour entretenir leur masse), tout en perdant beaucoup, vue la forte surface corporelle en contact avec le froid. Parallèlement, les milieux froids ne disposent pas de beaucoup d’énergie. Donc, Comment les grosses espècespeuvent-ils vivre dans le milieu froid ?


Méthode

A fin d’étudier ce phénomène et ainsi valider la loi de Bergman, nous userons de plusieurs modèles mathématiques, sur les échanges entre le corps et le milieu, la perte d’énergie, et les besoins énergétiques de base des organismes.
La surface corporelle (peau) est la zone de contact des espèces avec le milieu ambiant. C’est par elle, ques’achemine l’énergie chimique (chaleur) dont dépendent la vie organique et, simultanément la quantité énergétique reçue dépend l’ampleur de la surface corporelle.
Pour l’évaluation corporelle, nous utiliserons la formule de Dubois « 0,007*T^0,7*P^0,425 » (‘T étant la variable taille et ‘P’ la variable poids) qui détermine la surface de contacte en mètre carrée du corps avec le milieu extérieur, puisnous appliqueront celle-ci « Mb*1000/4 ,18. ». Nous simulerons sur 17 individus de même taille mais de poids différents.
Ensuite nous passerons aux dépenses énergétiques par espèces. Nous calculerons la dépense énergétique de différentes espèces à sang chaud en fonction de leur poids. Nos choix se portent sur le campagnol (0,05kg), le rat d’égout (0,5kg), le chien (10kg), la femme (60kg), lecheval moyen (500kg) et l’éléphant (4 tonnes). La dépense énergétique des espèces est déterminée par cette formule logistique « K*(M^0,75)/M » (où la constante K est égal à 339 et ‘M’ la masse corporelle des espèces). Cette formule nous donne la dépense énergétique par kilogramme.
Enfin nous prenons la formule de Black de 1996 «1,083*P^0,48*T^0,5*A^-0,13 ». Celle-ci nous permettra de savoir...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Morphologie et anatomie des araignées
  • adaptation des animaux au milieu climatique
  • LES ADAPTATIONS DES SYSTÈMES CIRCULATOIRE ET RESPIRATOIRE À L’ACTIVITÉ PHYSIQUE
  • III La pr paration physique du milieu d fensive 2
  • Morphologie
  • Morphologie
  • Morphologie
  • Morphologie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !