Andromaque

1456 mots 6 pages
Domination

Introduction
En deux ans (de 1940 à 1941), l’Allemagne victorieuse sur tous les fronts a réussi à imposer sa domination à l’ensemble du continent européen. Mais comment traite-t-elle les populations des pays vaincus ? Parfois, elle les utilise pour servir sa puissance ; mais elle assure aussi leur destruction quand elle l’estime nécessaire à sa sécurité.
L’exploitation des populations européennes
A. Par le biais du volontariat, du Service du travail obligatoire (STO) ou en contraignant prisonniers de guerre et déportés à travailler dans leurs entreprises, les nazis utilisent les populations comme main-d’oeuvre.

B. Ils exploitent les peuples vaincus pour remplacer les Allemands qui combattent et ceux qui assurent l’occupation des pays envahis. Cette exploitation, en leur fournissant des biens et des matières premières, permet aux nazis de poursuivre l’effort de guerre. Elle a aussi l’avantage d’affaiblir les pays occupés, de mieux les contrôler et de saper leur force de résistance.
L’Allemagne impose une dictature économique et organise le pillage de l’Europe. Comment se comporte-t-elle avec ses ennemis ?
La destruction de ses ennemis
A. Dans le cadre de ses conquêtes (1940-1941), l’Allemagne détruit ses adversaires : leurs soldats, mais aussi les populations civiles qu’elle terrorise pour précipiter l’effondrement de l’ennemi ou pour assurer la sécurité de ses propres troupes.
B. Vainqueurs, les nazis engagent ensuite une lutte impitoyable contre tous ceux qui veulent leur résister (1942-1944). Ils traquent les groupes armés, prennent des civils en otage, exercent de violentes représailles quand ils sont eux-mêmes attaqués. Arrestations, exécutions et déportations se multiplient.
C. De 1942 à 1945, les nazis entreprennent aussi d’exterminer ceux qu’ils considèrent comme nuisibles (les Juifs, les Tziganes), dangereux (les résistants), déviants (les homosexuels) ou inutiles (les handicapés).
Vis-à-vis des peuples vaincus,

en relation

  • Andromaque
    1102 mots | 5 pages
  • Andromaque
    579 mots | 3 pages
  • Andromaque
    742 mots | 3 pages
  • Andromaque
    1359 mots | 6 pages
  • Andromaque
    672 mots | 3 pages
  • Andromaque
    519 mots | 3 pages
  • Andromaque
    742 mots | 3 pages
  • Andromaque
    638 mots | 3 pages
  • Andromaque
    1014 mots | 5 pages
  • Andromaque
    2894 mots | 12 pages