Annabelle

937 mots 4 pages
GOOGLE
L’avènement d’une société monde
Bories Charles

Exposé :
Internet permet l’existence d’un réseau informatique à l’échelle mondiale. Il existe un élément majeur dans ce réseau qui déculpe ses possibilités : Google. C’est le moteur de recherche le plus important, et il permet de mettre en coprésence des millions de personne du monde entier. Nos exposants se sont alors demandés dans quelle mesure Google et Internet recomposaient l’espace.
Google est d’abord incontournable et sans contenu. Il est incontournable, parce qu’il utilise un algorithme révolutionnaire : « pagerank », qui ne tient pas seulement compte des motsclés, mais aussi des références entre les pages. Cela donne une grande pertinence aux recherches effectuées sur google et cela explique son succès. De plus le style de la page d’accueil est très épuré, ce qui donne une interface de travail et de recherche très agréable. La devise de Google : « don’t be evil », est quand à elle un gage de la neutralité de Google, même si sa récente implantation en Chine n’a pu se faire sans compromis. Enfin, Google est une entreprise cotée en bourse de 6 milliards de dollars de chiffre d’affaire, qui investit dans la recherche en informatique et qui reçoit ses revenus de la vente de technologie et de la publicité sur internet.
Internet opère d’abord une recomposition spatiale. Si l’on représente Internet par un graphe, on peut voir qu’en tant que lieu immatériel, il supprime en théorie les distances. On peut aussi rapprocher Internet du cerveau en identifiant un neurone à une page web. Internet serait alors le cerveau du monde, composé de 12 milliards de neurones. Là, Google se chargerait de contrôler les synapses, pour effectuer des liens entre les pages de manière pertinente. On parle alors d’effet «Small world», où les individus, reliés par les pages web, peuvent entrer en contact avec n’importe qui dans le monde. Malgré cet effet, il existe toutefois un certain enclavement, notamment

en relation

  • Annabelle
    591 mots | 3 pages
  • Annabelle
    605 mots | 3 pages
  • Annabelle
    621 mots | 3 pages
  • Annabelle
    314 mots | 2 pages
  • Annabelle
    288 mots | 2 pages
  • Annabelle
    350 mots | 2 pages
  • Annabelle
    491 mots | 2 pages
  • Annabel lee ♥
    334 mots | 2 pages
  • Annabelle marie laberge schéma narratif
    630 mots | 3 pages
  • Rien
    767 mots | 4 pages