Antigone de anouil hda

517 mots 3 pages
Antigone est une pièce de théâtre de Jean Anouilh (1910-1987), lui-même de nationalité française. Il l’a écrite en 1944, sous l’Occupation. On peut l’inclure dans deux domaines artistiques différents, l’art du langage et l’art du spectacle vivant. On la range dans le théâtre contemporain, c’est une tragédie moderne.
Contexte historique :
La France est sous l'occupation allemande dès juin 1940, jusqu’en août 1944. La France est d'abord divisée en deux zones, la zone occupée au Nord et la zone dite « libre » au Sud, qui est sous l'autorité du régime de Vichy.
Ce contexte historique est d’une importance capitale pour la réécriture d’Antigone par Anouilh.
Résumé
Antigone est la fille d'Œdipe et de Jocaste, roi et reine de la ville de Thèbes. Après le suicide de Jocaste et la « fuite » d’Oedipe, les deux frères d'Antigone, Étéocle et Polynice, se disputent le trône de Thèbes et sont tous deux morts dans la bataille.
Créon, frère de Jocaste, obtient alors le titre convoité des deux frères et décide de n'offrir des funérailles qu'à Étéocle et non à Polynice, qualifié de traitre. Il avertit par une loi que celui qui enterrera Polynice sera puni par la mort. Mais Antigone refuse cette situation et, malgré l'interdiction de son oncle, elle se rend plusieurs fois auprès du corps de son frère et tente de le recouvrir avec de la terre.
Les gardes de Créon l’arrêtent alors, et Créon essaie de la dissuader de recommencer. Antigone refuse et est enfermée.
Elle finira par se suicider à la fin.
Analyse :
Antigone commence par un Prologue, un personnage comme les autres qui nous présente les différents personnages et annonce d’entrée la mort des personnages et la fin de la pièce. Mais cela ne gâche pas l’histoire, car le « pourquoi » de la fin est plus important que la fin elle-même.
Cette pièce ne comprend ni actes, ni scènes. Elle ne respecte donc pas tous les codes du théâtre classique. Pourtant, elle respecte la règle des trois unités : unités de temps (une

en relation