Apologie de la dissociation

1953 mots 8 pages
Fiche de lecture
Le mythe de l’identité apologie de la dissociation

Introduction

Le Mythe de l’identité est un ouvrage qui s’oriente autour de trois axes dans le but de développer la notion de dissociation : * L’institutionnel * L’anthropologie * La psychologie.
Ce livre appartient donc au champ d’intervention des sciences humaines.
Trois auteurs ont participé à la publication de cet ouvrage. Il y a tout d’abord Patrick Boumard qui est un professeur d’anthropologie de l’éducation. Il a contribué à introduire l’ethnographie de l’école en France avec Lapassade. Son champ d’intervention est le domaine éducatif, ce qui l’a amené à écrire son dernier livre : Des éthnologues à l’école.
Le second auteur est Lapassade, c’est un expert de l’anthropologie. Il est philosophe, ethnologue, pédagogue et a encore d’autres terrains d’interventions. La plupart de ces livres sont axés sur la jeunesse. On peut prendre pour exemple La microsociologie de la vie scolaire.
Le dernier auteur est Lobrot. C’est un pédagogue, il a milité pour l’autogestion pédagogique. C’est aussi un passionné de l’animation. Il enseigne à paris 8. De plus, c’est l’un des fondateurs de la pédagogie institutionnelle. Il est entre autre l’auteur d’un livre qui s’intitule L’anti Freud.
Dans cette note de lecture impliquée, nous allons évoquée dans une première partie les idées principales du texte. Puis, dans une deuxième partie, mes expériences personnelles en lien avec certaines parties de cet ouvrage. Dans un dernier temps, nous verrons en quoi l’ouvrage peut être utile dans un futur professionnel en tant qu’éducateur spécialisé.

I. Développement

« La dissociation est considérée comme le symptôme fondamental de la schizophrénie ». Dans cet ouvrage, la dissociation est vue sous un autre angle. En effet, pour ces différents auteurs, elle est loin d’être de l’ordre de la pathologie. Tout être humain est dissocié, pourtant cette notion est encore liée au domaine de

en relation

  • Supplément au voyage du bougainville
    704 mots | 3 pages
  • Education
    907 mots | 4 pages
  • La philosophie peut-elle avoir un sens en-dehors de la métaphysique ?
    1940 mots | 8 pages
  • Fhdgdgr
    1827 mots | 8 pages
  • Organisation
    5390 mots | 22 pages
  • Apologie pour l'hisoitre
    54692 mots | 219 pages
  • Le langage
    5936 mots | 24 pages
  • Germinie lacerteux
    4072 mots | 17 pages
  • Droit
    4009 mots | 17 pages
  • Commentaire ut le discours des sciences et des arts
    6760 mots | 28 pages