Arbre phylogénétique

812 mots 4 pages
Il y a une unité du vivant très grande â†'origine commune
L'unité et la diversité du vivant ne peut que s'expliquer par la filiation des espèces actuelles et des fossiles.

POUR ETUDIER LES LIENS DE PARENTES ON RECHERCHE LES RESSEMBLANCES.

Ressemblances issues d'un ancêtre commun â†' caractère homologue.
// // de l'adaptation à l'environnement â†' caractère analogue.

Caractères homologues : _ ancestral _ dérivé

phylogénie : liens de parentés évolutives entre les êtres vivants.
Phylogenèse : reconstitution de l'histoire des lignés à partir des liens de parentés.
Arbre phylogénique : figure traduisant les liens de parentés entre un ensemble d'organismes vivants ou fossile choisi.

Plus les espèces partagent un grand nombre de caractères dérivés plus leurs liens de parentés sont étroits, et leur ancêtre commun proche dans le temps.

Dans la matrice des distances des molécules : Plus les différences constatées sont grandes plus les molécules sont éloignée phylogénétiquement ( dans le temps) .
Etudier la lignée humaine, correspond à retracer l'hist de l'émergence de l'homme moderne à partir d'un ancêtre commun. HOMME CHIMPANZE

POSTURE

BASSIN

ANGLE FEMUR

CAPACITE CRANIENNE

FRONT

FACE

MACHOIRE

ORBITE
Bipède

Evasé

Fémur oblique

1500cm3

haut

verticale

V

Absence bourrelets sous-orbitaires
Quadrupède

Long et étroit

Fémur droit

400cm3

fuyant

prognathe

U

Présence bourrelets sous-orbitaires

Les critères d'appartenances à la lignée humaine sont : -des caractères liés à la bipédie exclusive. -le dév du volume crânien, régression de la face. -l'acquisition d'une dimension culturelle et métaphysique.

On admet que tout fossile présentant au moins un de ces caractères, appartient à la lignée humaine.

en relation

  • Arbre phylogénétique
    784 mots | 4 pages
  • Arbre phylogénétique
    739 mots | 3 pages
  • Bioinformatique
    5657 mots | 23 pages
  • mondialisation
    861 mots | 4 pages
  • cxcxxcxcxcxc
    585 mots | 3 pages
  • Mmmm
    873 mots | 4 pages
  • Correction tp2 la place de l-homme.doc
    681 mots | 3 pages
  • Histoire de l'hominisation
    2714 mots | 11 pages
  • Relation des parentées entre les êtres vivants
    2654 mots | 11 pages
  • Parenté entre les êtres vivants
    926 mots | 4 pages