art apliqué

827 mots 4 pages
Le postmodernisme désigne, dans son sens restreint un mouvement artistique. théorisé par la critique d'art Charles Jencks, qui engage une rupture ironique avec les conventions anhistoriques du modernisme en architecture et en urbanisme. Dans Le Langage de l'architecture postmoderne, paru à Londres en 19774, qui est le livre-manifeste de ce mouvement5, Charles Jencks incite à un retour aux compositions et aux motifs empruntés au passé, à un éclectisme s'appuyant sur un regard nouveau portant aussi bien sur la culture populaire et son expression architecturale (le « vernaculaire commercial » de Robert Venturi7), que sur la culture savante (le « néoclassique » de Ricardo Bofill).

En ce sens, le postmodernisme est un courant majeur de la création architecturale, et plus généralement artistique, de la fin du xxe siècle. Il a introduit une distance critique par rapport au discours moderniste devenu hégémonique. Considéré aux États-Unis comme un terme purement stylistique, le postmodernisme est la réintroduction de l'éclectisme en architecture, mais en englobant aussi le Modernisme et le Style international, reconsidérés comme de simples moments de l'histoire de l'architecture avec lesquels on a pris ses distances.
Bien qu'ils soient souvent employés indifféremment, il importe de distinguer le postmodernisme en tant que mouvement artistique, du postmoderne au sens philosophique ou littéraire, lesquels ont souvent des sens contradictoire ou opposés.

En effet, le postmoderne est à l'origine un paradigme esthétique, inventé au tournant des années 1970 par le critique littéraire américain Ihab Hassan (en), pour désigner une forme d'hypermodernisme en littérature. Le mot postmoderne, dont on trouve d'autres précurseurs, a également été repris par le philosophe Jean-François Lyotard, avec la publication en 1979 de La condition postmoderne - rapport sur le savoir puis de lettres ouvertes recueillies dans Le postmoderne expliqué aux enfants. Parmi les différents auteurs

en relation

  • Art apliquer
    626 mots | 3 pages
  • Art apliqué
    785 mots | 4 pages
  • ART APLIQUER
    347 mots | 2 pages
  • art apliquer
    797 mots | 4 pages
  • Art apliqué
    312 mots | 2 pages
  • Ccf art apliqué
    485 mots | 2 pages
  • Dossier art apliqué
    735 mots | 3 pages
  • Ccf art apliqué
    1018 mots | 5 pages
  • CFF art apliquer
    549 mots | 3 pages
  • Dossier Art apliqué
    534 mots | 3 pages