Aspects et conséquences de la sécheresse au kenya

379 mots 2 pages
Aspects et conséquences de la sécheresse au Kenya

Introduction : le document « la corne de l’Afrique en proie a une grave sécheresse » est un texte issue du journal « le monde » du 1er octobre 2009.
Il est bordé par plusieurs pays dont la somalie, l’Ethiopie, le Soudan, l’Ouganda et la Tanzanie. Nairobi est la capitale du Kenya.
Le Kenya est un pays pauvre, où règne la sécheresse c’est à dire une grande absence d’eau, d’autant plus qu’il est traversé par l’équateur.

Ce pays ne possède pas ou peu de ressources minérales, et les hommes manquent considérablement d’eau.
Ils ont soifs et passent la plupart du temps a chercher de l’eau. Pour cela ils n’hésitent pas a faire de nombreux kilomètres. Et a ce servir a des endroits où ils ne devraient pas sans autorisation.
Cette sécheresse entraîne un grand nombre de conséquences :

Tout d’abord l’opposition des riches qui eux ne manquent de rien et des pauvres qui ne peuvent pas tous se nourrir.
Les animaux des éleveurs, qui constituent 80% de leurs richesse, meurent de faim, on retrouve des « squelettes habillés de peau ».
Les habitant eux aussi meurent, les plus faibles d’entres eux en premier, les jeunes enfants et les personnes âgés.
23 millions de personnes sont concernés par cette sécheresse.
Le problème, c’est que le prix des produits augmentent de plus en plus, car les ressources diminuent. Des détournement massifs touchent les stocks des céréales du gouvernement.
De plus, les périodes de sécheresse se rapprochent, de 10ans elles passent a 5.

Les troupeaux des éleveurs sont de plus en plus nombreux a se déplacés pour essayé de sauver leurs bêtes pour qu’elle vivent. Mais des barbelés poussent de partout ce qui ralenti la marche.
L’abatage envahit le pays.

Il est dur pour ses gens qui vivent au Kenya de faire face a l’accroissement du a la crise en partie. Ces personnes endurent de pénibles conditions que l’on imagine pas, on ne pense pas assez à ces personnes qui chaques jours, pour

en relation

  • Aide humanitaire
    6366 mots | 26 pages
  • Géopolitique de l’afrique
    3968 mots | 16 pages
  • Les ressources en eau
    5566 mots | 23 pages
  • Les ogm dans l’agriculture : problématique écologique, économique, sociale et éthique.
    5561 mots | 23 pages
  • Les coups d'etat en afrique
    11919 mots | 48 pages
  • Education en afrique du sud
    2654 mots | 11 pages
  • Economie
    89869 mots | 360 pages
  • Nourrir les hommes
    3139 mots | 13 pages
  • La méthode comparative en politique comparée
    21790 mots | 88 pages
  • Conférence de doha 2012
    5096 mots | 21 pages