Automne malade apollinaire

542 mots 3 pages
Automne Malade -­‐ GUILLAUME APOLLINAIRE

à COMMENT LA MODERNITÉ DE L’ÉCRITURE PARTICIPE-­T-­ELLE À LA RÉACTUALISATION D’UNE THÉMATIQUE, PLUS CONVENTIONELLE, DÉVELOPPÉE PAR LES ROMANTIQUES ?

Introduction :

I.
La
situation de péril

a) L’ambiguïté du poème § Situation ambiguë dès le titre : automne (=flamboyant, coloré) mais ici malade. Malade = ici pressentiment de la mort & fragilité de la vie (automne => récolte des fruits et proximité de l’hiver=mort). § Fruits mûrs associés à la neige (v.3) et à la pourriture « tombant sans qu’on les cueillent ». § L’automne est la saison préférée des Romantiques. § Le qualificatif « malade » dans le titre oblige le lecteur à lire le poème avec souffrance et malaise. § On passe de l’automne à l’hiver même dans le titre : automne = vie // hiver = mort (>malade) b) Deux champs sémantiques § Deux champs sémantiques sont annoncés : la menace (automne malade) & la somptuosité de la saison (automne adoré). => personnification de la saison. § Pour Apollinaire, automne = ‘’période temporelle’’ => un espace (« roserais, vergers ») => MODERNITÉ c) Le système image/son § Automne = image de la vie

en relation

  • automne malade apollinaire
    1203 mots | 5 pages
  • Automne Malade Apollinaire
    500 mots | 2 pages
  • Apollinaire automne malade
    516 mots | 3 pages
  • Alcools, apollinaire, « automne malade »
    926 mots | 4 pages
  • Automne malade de guillaume apollinaire
    922 mots | 4 pages
  • Automne malade, apollinaire lecture analytique
    1582 mots | 7 pages
  • Commentaire "Automne malade", Guillaume Apollinaire
    373 mots | 2 pages
  • Automne malade, guillaume apollinaire, 1913.
    318 mots | 2 pages
  • automne malade
    1046 mots | 5 pages
  • Atomne malade
    1160 mots | 5 pages