Autre Cours Genetique Mutation

Pages: 8 (1925 mots) Publié le: 6 mai 2015
Chapitre
 2
 -­
 VARIABILITÉ
 GÉNÉTIQUE
 ET
 MUTATION
 DE
 L’ADN
 
Les
 organismes
 ne
 peuvent
 survivre
 que
 si
 leur
 ADN
 est
 soigneusement
 répliqué
 et
 protégé
 des
 
altérations
 chimiques
 et
 physiques
 qui
 pourraient
 changer
 ses
 propriétés
 codantes.
 
La
 vie
 et
 la
 biodiversité
 résultent
 d’une balance
 subtile
 entre
 mutations
 et
 réparations.
 
Les
 mutations
 introduisent
 une
 variabilité
 génétique
 nécessaire
 à
 l’évolution.
 
 
La
 biodiversité
 se
 définît
 à
 différent
 niveau
 l’un
 d’eux
 correspond
 à
 la
 diversité
 des
 allèles
 (versions
 
des
 gènes
 créer
 par
 mutations)
 au
 sein
 des individus
 d’une
 même
 espèce,
 chaque
 individu
 étant
 
génétiquement
 différent
 des
 autres
 individus
 de
 l’espèce,
 à
 de
 rares
 exceptions
 prêtes.
 Elle
 permet
 
ainsi
 aux
 espèces
 de
 s’adapter
 à
 un
 environnement
 constamment
 changeant,
 de
 résister
 aux
 
parasites
 et
 
 aux
 nouvelles maladies.
 
Les
 réparations
 de
 la
 molécule
 d’ADN
 sont
 permanentes,
 mais
 pas
 infaillibles.
 L’incidence
 de
 la
 non
 
–réparation
 de
 la
 molécule
 donnes
 des
 cancers
 (dans
 le
 cas
 des
 cellules
 du
 corps,
 cellules
 
somatiques)
 ou
 peu,
 si
 les
 mutations
 touchent
 les
 cellules
 germinales
 aboutir à
 une
 destruction
 
totale
 des
 espèces.
 
Il
 existe
 2
 sources
 importantes
 de
 mutations
 :
 

 

-­‐
 des
 erreurs
 de
 réplication
 de
 la
 molécule
 d’ADN
 


 

-­‐
 des
 lésions
 chimiques
 du
 matériel
 génétique
 pendant
 ou
 en
 dehors
 de
 la
 réplication.
 

1-­
 Les
 erreurs
 de
 réplications 
Deux
 grands
 types
 de
 mutations
 peuvent
 être
 identifiées
 :
 les
 mutations
 ponctuelles
 (qui
 ne
 
concernent
 qu’un
 nucléotide
 et
 les
 changements
 plus
 profonds
 .
 

 

1-­1-­
 Les
 différents
 types
 de
 mutations
 

3
 mécanismes
 de
 mutations
 peuvent
 affecter
 l’ADN.
 

 

-­‐
 le
 changement d’une
 base
 par
 une
 autre
 =
 substitution
 


 

-­‐
 perte
 d’un
 ou
 plusieurs
 nucléotides
 =
 délétion
 


 

-­‐
 l’insertion
 d’un
 ou
 plusieurs
 nucléotides
 =
 addition
 
 


 
En
 ce
 qui
 concerne
 les
 changements
 plus
 profonds
 affectant
 la
 molécule
 d’ADN
 lors
 de
 la
 
réplication,
 on peut
 citer
 :
 

 

-­‐
 de
 larges
 insertions
 ou
 délétions
 de
 nucléotides
 


 

-­‐
 des
 réarrangements
 de
 chromosomes
 


 

-­‐
 des
 réarrangements
 entre
 les
 chromosomes
 

1-­2-­
 Fréquence
 des
 mutations
 
La
 fréquence
 des
 mutations
 n’est
 pas
 homogène
 au
 sein
 de
 chaque
 chromosome.
  
Certaines
 zones
 de
 ceux-­‐ci
 sont
 qualifiées
 de
 points
 chauds
 et
 les
 mutations
 peuvent
 atteindre
 1
 
erreur
 toute
 les
 106
 réplications
 ;
 alors
 d’autres
 sites
 présentent
 un
 taux
 de
 mutations
 rares
 de
 
l’ordre
 1
 erreur
 toute
 les
 1011
 réplications.
 
 
On
 estime
 en
 moyenne qu’en
 fin
 de
 réplication
 il
 existe
 1
 erreur
 pour
 1010
 bases.
 
 
Cas
 de
 la
 tautomérisation
 des
 bases
 :
 1
 erreur
 toutes
 les
 105
 bases
 sont
 dus
 au
 fait
 que
 chaque
 
nucléotide
 (Adénine,
 Guanine,
 Cytosine
 et
 Thymine)
 peuvent
 exister
 sous
 deux
 formes
 que
 l’on
 
nomme...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Mutations genetique
  • Les mutations génétiques
  • Variations génétiques ou conséquences des mutations
  • Variabilité génétique et mutation de l'adn
  • Cours de génétique
  • Cours de génétique
  • Cours d'svt génétique
  • Mutation des sociétés , cours

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !