Avoir une opinion est ce penser?

Pages: 11 (2515 mots) Publié le: 1 février 2011
Point de départ : énoncé de l’opinion commune sur le sujet, à travers un exemple tiré de la vie courante
Vous avez ici, en gras, votre première partie
Prenons une situation de la vie courante. Nous voilà dans un bar, avec des amis, en train de discuter de l’actualité. Chacun d’entre nous va successivement donner son avis sur la question. Cela peut prendre la ou les forme(s) suivante(s) : " àmon avis… ", mais aussi " moi, je pense que… ", ou encore " mon opinion à moi, c’est que… ". Dans le langage courant, penser et avoir une opinion, c’est, semble-t-il, la même chose. Il s’agit d’une thèse que l’on soutient sur une question donnée, d’une affirmation…
On montre ensuite, en trouvant un contre-exemple, que cette opinion commune ne va pas de soi
Vous avez ici, en gras, votre secondethèse, opposée à la thèse commune ; elle montre en quoi la question posée a un sens
Pourtant, on sait que la philosophie, qui est une activité réflexive, qui repose sur la pensée et qui prétend d’ailleurs nous apprendre à penser, dévalorise l’opinion. L’activité même de penser se définit ainsi comme une remise en question des opinions communes. Qu’est-ce en effet que l’opinion commune ? Cetteexpression désigne nos idées les plus évidentes, les plus répandues, sur une question. Ces idées, on y adhère sans trop savoir pourquoi ; on peut y adhérer parce que, tout simplement, la première personne à nous l’avoir communiquée, bénéficie pour nous d’une grande autorité, est digne de confiance. Dans cet exemple, on voit bien que l’origine de l’opinion n’est pas nécessairement une réflexion, donc, lapensée !
Reprise explicite du sujet ; plutôt qu’une annonce formelle de votre plan, vous résumez votre propos, sous forme de question
N’y a-t-il donc pas par conséquent une différence fondamentale entre penser et avoir une opinion ? L’opinion n’est-elle pas synonyme de préjugé, d’idée qu’on a en nous et qu’on profère sans l’avoir vérifiée, sans avoir vraiment réfléchi sur son bien-fondé ? Etla pensée, au contraire, n’est-elle pas l’activité réflexive par excellence ?
Le développement
Comment travailler cette partie : il faut essayer de réfléchir sur les définitions des termes les plus importants du sujet (ici : " opinion ", " penser "), et essayer de voir ce qui, dans ces définitions, peut vous permettre d’arguer en faveur de votre première thèse, et ce qui peut vous permettred’arguer en faveur de la seconde thèse. Vous pouvez trouver les définitions en analysant la façon dont on utilise les termes dans la vie courante ; le problème c’est que tout ce que contient une définition n’est justement pas contenu dans le langage courant ! Vous pouvez faire appel à vos connaissances, etc.
Définitions de l’opinion :
- avis personnel au sujet de quelque chose, que l’on tient pourvrai (donc : énoncé qui prétend être vrai).
- on ne peut supporter de les voir remises en question : c’est vrai ou c’est faux, point (" si je te le dis ! " ; pas moyen d’en discuter
- souvent obtenue par ouï-dire : c’est quelqu’un qui me l’a dit (et ce quelqu’un est digne de confiance, parce que c’est un scientifique, ou bien parce que je l’aime, etc.), ils l’ont dit aux infos, etc. (ce qui estcru, et non su, non démontré). C’est donc un jugement que vous énoncez certes en parlant à la première personne, mais qui pourtant se trouve en vous à votre insu : c’est la société qui s’exprime à travers vous, etc. Cf. phénomènes inconscients. On dit que c’est vrai sans l’avoir éprouvé mais aussi sans justement savoir si c’est vrai. (attention ! ça peut très bien être effectivement vrai : cen’est donc pas un contenu qui caractérise l’opinion, mais le rapport que vous entretenez avec certains jugements)
Vos connaissances philosophiques sur l’opinion :
mépris des philosophes pour l’opinion, cf. Platon, allégorie de la caverne : la philo s’oppose nettement aux opinions ; Platon oppose l’opinion à la vérité ; mais aussi sans doute à la pensée puisque la philosophie se définit comme...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Penser est ce la même chose qu avoir une opinion
  • Y a-t-il une différence entre penser et avoir une opinion ?
  • Pour penser, doit on se défaire de nos opinions ?
  • Suffit-il d'avoir une opinion pour penser ?
  • Faut il avoir un corps pour penser?
  • dissertation peut on avoir une opinion personelle
  • La liberté de penser doit-elle avoir des limites ?
  • On commence à avoir des malheurs quand on a cessé de ne penser qu'à soi

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !