Bac 2009 - serie l - philosophie - sujet 1

415 mots 2 pages
Sujet :
L’objectivité de l’histoire suppose-t-elle l’impartialité de l’historien ?

Le corrigé :

Les notions au programme :
L’histoire – La science

La problématique :

Partant du principe que l’historien doit être objectif, quelles sont les conditions de cette objectivité ? Et cette objectivité doit-elle se penser sur le modèle de la science ?

Les références pertinentes :

Bachelard
Schopenhauer (sur les particularités de la science)
Paul Ricoeur (sur l’objectivité particulière de l’histoire)

Le plan :

I. OUI, car prendre parti, c’est être partial. Or, c’est justement cette subjectivité qui fait qu’on a refusé le statut de science à l’histoire au XIXe siècle.

A. Modèle de cette objectivité scientifique : extérieur, se contenter d’observer (d’où la « catharsis intellectuelle », suggérée par Bachelard).
B. La subjectivité est une interprétation selon un point de vue au détriment des autres. L’explication du passé par rapport au présent est forcément infidèle (puisque l’homme n’est pas dans le passé).

II. L’histoire est une science humaine, ce qui est différent d’une science de la nature et se caractérise par :

A - une primultimité (qui n’arrive qu’une fois) de l’événement : on ne peut expliquer le particulier par le général. Il faut se replacer dans le contexte unique.

B – Une volonté de donner les raisons et non pas seulement les causes, pour dégager un sens à l’histoire. Cela exige un effort « d’incorporation » de la part de l’historien : se mettre à la place de…

C – « L’objectivité » c’est aussi de l’intersubjectivité. Donc, on a besoin que l’historien donne son point de vue sans tomber dans la partialité pure et simple.

En somme, il y a une bonne et mauvaise subjectivité, puisque l’objectivité totale n’existe pas, même en sciences ! On attend de l’histoire pas une simple chronologie, ni une simple explication. On attend qu’elle nous protège d’une mémoire partielle et partiale, et qu’elle nous permette de comprendre ce

en relation

  • Bac 2009 - serie es - philosophie - sujet 1
    328 mots | 2 pages
  • Bac 2009 - serie s - philosophie - sujet 1
    526 mots | 3 pages
  • Sfqfqsf
    616 mots | 3 pages
  • Baccalaureat pour web
    1982 mots | 8 pages
  • antonin artaud
    2132 mots | 9 pages
  • Prépa
    14338 mots | 58 pages
  • le theatre est-il selon vous,un spetactacle populaire
    3047 mots | 13 pages
  • Bac instructions
    2211 mots | 9 pages
  • Seconde guerre mondial
    1822 mots | 8 pages
  • Bac d'afrique
    14843 mots | 60 pages