baccalaureat

3410 mots 14 pages
intro:
La littérature française du xviie siècle est liée aux évolutions politiques, intellectuelles et artistiques qui se font entre 1598 – promulgation de l’édit de Nantes d’Henri IV qui met fin aux guerres de religions du xvie siècle –, et 1715, date de la mort de Louis XIV, le Roi-Soleil qui a imposé la monarchie absolue au royaume.

L’un des faits dominants dans le domaine culturel est la forte consolidation du pouvoir royal qui fait, à la fin du xviie siècle, de la Cour et du roi, à Versailles, les maîtres du bon goût, même si la « ville » et sa bourgeoisie commencent à jouer un rôle dans le domaine des arts et de la littérature avec une diffusion plus large des œuvres et un développement de la lecture.

Le xviie siècle est un siècle majeur pour la langue et la littérature française en particulier pour les œuvres du théâtre classique avec les comédies de Molière et les tragédies de Corneille et Racine, ou pour la poésie avec Malherbe. Mais si le classicisme s’impose dans la seconde moitié du siècle sous le règne de Louis XIV, les chefs-d’œuvre qu’il a produits ne doivent pas éclipser d’autres genres comme les textes des moralistes et des fabulistes (Jean de La Fontaine) et le genre du roman qui s’invente au cours de cette période avec les romans précieux, les histoires comiques et les premiers romans psychologiques comme la Princesse de Clèves, ou encore la poésie baroque de la période Louis XIII. contexte: Pour la France, le xviie siècle en tant qu’unité historique peut être défini par deux dates : 1598 et l’édit de Nantes d’Henri IV qui met fin aux guerres de religions du xvie siècle, et 1715, date de la mort de Louis XIV qui a imposé au cours de son très long règne la monarchie absolue au royaume qu’il a agrandi par de nombreuses conquêtes. Entre ces deux dates le pouvoir royal s’affermit par l’œuvre de Louis XIII secondé par Richelieu et durant la régence d’Anne d’Autriche grâce à Mazarin1.
Ce pouvoir royal intervient dans le monde des arts par le

en relation

  • baccalauréat
    1642 mots | 7 pages
  • Le baccalauréat
    3382 mots | 14 pages
  • baccalauréat
    271 mots | 2 pages
  • Baccalauréat
    294 mots | 2 pages
  • Baccalaureat
    1388 mots | 6 pages
  • baccalaureat
    2193 mots | 9 pages
  • baccalaureat
    2698 mots | 11 pages
  • Baccalauréat
    194658 mots | 779 pages
  • ... Baccalaureat es
    3011 mots | 13 pages
  • baccalaureat
    1859 mots | 8 pages