Beaumarchais

3520 mots 15 pages
Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais est l’une des figures emblématiques du siècle des lumières, né le 24 janvier 1732 d’un père horloger rue St-Denis, André-Charles Caron. Après de courtes études, Pierre-Augustin Caron est mis à l’établi dès l’âge de treize ans, où il met au point, pour régler le ressort des montres de gousset, un procédé inédit que Lepaute, l’horloger de Louis XV, lui vole. Pierre-Augustin Caron rédige placet sur placet et gagne sa cause en 1754, ce qui a pour effet de le faire remarquer par louis XV, qui l’invite à son lever, où la Pompadour l’apprécie, il devient alors l’horloger du roi. Il y fait la rencontre d’une maîtresse bien en cour, qui lui obtient la charge de «contrôleur de la bouche», Pierre-Augustin Caron épouse la dame et anobli, il devient le seigneur de Beaumarchais. Malheureusement, la dame meurt avant d’avoir signer le contrat de mariage et Beaumarchais voit une fortune lui échapper. Il devient alors professeur de harpe et de guitare des filles de Louis XV et obtient la charge de secrétaire du roi. Beaumarchais s’associe au financier Pâris-Deverney, et en 1764 il va à Madrid, il en profite pour faire des transactions douteuses, comme faire la traite des Noirs. Quand il revient, c'est le moment pour lui de montrer que « l'amour des lettres n'est pas incompatible avec les affaires. », puisque depuis longtemps le théâtre l'attire. Beaumarchais rédige, en 1767, un mélodrame moralisant, Eugénie, qui est empreint de l’influence de Diderot. D’ailleurs cette influence revient dans ses pièces suivantes; les Deux Amis ou le Négociant de Lyon. De même, la pièce le Barbier de Séville (1775) contient une référence à l’Encyclopédie de Diderot, la même année il commence à faire office d'agent secret pour Louis XV et poursuit avec Louis XVI en livrant des armes aux Américains et, en 1791, il tente de procurer des fusils à la France révolutionnaire, cependant il ne réussi pas. Pendant cette période il voyage souvent à travers l’Europe, se fait

en relation

  • Beaumarchais
    720 mots | 3 pages
  • Beaumarchais
    651 mots | 3 pages
  • Beaumarchais
    1146 mots | 5 pages
  • Beaumarchais
    2027 mots | 9 pages
  • Beaumarchais
    1520 mots | 7 pages
  • beaumarchais
    1246 mots | 5 pages
  • beaumarchais
    1613 mots | 7 pages
  • Beaumarchais
    459 mots | 2 pages
  • Beaumarchais
    2289 mots | 10 pages
  • Beaumarchais
    643 mots | 3 pages