Beaumarchais

2289 mots 10 pages
Beaumarchais (1732-1799)

La vie de Beaumarchais tient du roman : action et littérature y sont étroitement imbriquées.
Pierre-Augustin Caron naît à Paris le 24 janvier 1732 dans une famille d’artisans. Son père est maître horloger. L’ascension de Beaumarchais est rapide. Il commence par se faire un nom grâce à l’horlogerie. Sa formation à l’Ecole des métiers d’Alfort est complétée par les leçons de son père. A 21 ans, il invente une amélioration technique qui permet de réduire le volume des montres et d’améliorer leur précision. Le jeune horloger est introduit à la Cour.
En 1756 il épouse une veuve riche et se fait appeler Caron de Beaumarchais.
Le jeune homme devenu grâce à son talent musical professeur de harpe des filles du roi, doit lutter contre la calomnie et les vexations des gens de la cour. En 1760, il trouve un protecteur riche et puissant, un banquier, qui l’associe à ses affaires, l’initiant à la finance et à la politique. Beaumarchais s’enrichit, mène joyeuse vie et écrit pour ses amis des parades, farces inspirées par le Théâtre de la Foire, divertissements volontiers vulgaires très appréciées à la cour.
En 1764, il fait un voyage en Espagne, pour régler des affaires de famille et gérer celles du banquier.
La vie de Beaumarchais est particulièrement riche en événements dans les années 1770 : il perd sa seconde femme, riche veuve qu’il a épousée en 1768, le banquier meurt dont le testament engendra un long procès avec le légataire universel.
Il meurt en 1799, au mois de mai.
L’œuvre de Beaumarchais
Son œuvre est à la fois abondante et variée, souvent au service de l’homme d’action et d’entreprises qu’il a été. Il commence à écrire à la fin des années 1750, vers l’âge de 25 ans.
Les Mémoires On ne lit plus guère les multiples Mémoires dont il a inondé ses contemporains pour se défendre ou défendre des projets d’intérêt général auxquels il consacrait sa conviction et ses talents de polémiste. Son nom est plutôt associé au théâtre.
Les

en relation

  • Beaumarchais
    720 mots | 3 pages
  • Beaumarchais
    651 mots | 3 pages
  • Beaumarchais
    1146 mots | 5 pages
  • Beaumarchais
    2027 mots | 9 pages
  • Beaumarchais
    1520 mots | 7 pages
  • beaumarchais
    1246 mots | 5 pages
  • beaumarchais
    1613 mots | 7 pages
  • Beaumarchais
    459 mots | 2 pages
  • Beaumarchais
    643 mots | 3 pages
  • Beaumarchais
    656 mots | 3 pages